NOUVELLES
11/12/2014 03:03 EST | Actualisé 10/02/2015 05:12 EST

Cenovus réduit ses dépenses en immobilisations de 15% pour 2015

CALGARY - Cenovus Energy (TSX:CVE) a indiqué jeudi qu'il réduirait ses dépenses en immobilisations de l'an prochain de 15 pour cent par rapport à leur niveau de 2014 et qu'il consacrerait la plus grande partie de ses efforts à l'achèvement de deux expansions de projets de sables bitumineux qui sont déjà bien avancées.

Le producteur pétrolier et raffineur de Calgary a indiqué qu'il avait l'intention de réduire ses coûts, espérant pouvoir économiser de 400 millions $ à 500 millions $ par année d'ici 2018.

Cenovus veut faire preuve de prudence en cette période marquée par la faiblesse du cours du pétrole et préfère consacrer ses dépenses en immobilisations aux expansions de ses projets de sables bitumineux de Christina Lake et de Foster Creek, dans le nord de l'Alberta.

Le budget de dépenses en immobilisations de Cenovus pour 2015 s'établira entre 2,5 milliards $ et 2,7 milliards $, en baisse par rapport à celui d'environ 3,0 milliards $ à 3,1 milliards $ de 2014.

Les flux de trésorerie de 2015 devraient être inférieurs d'au moins 1 milliard $ à ceux de cette année, mais Cenovus a indiqué s'attendre à financer complètement ses projets en immobilisations à partir de ses ressources monétaires internes.

Le budget de Cenovus prend pour acquis que les cours du pétrole de 2015 seront supérieurs à leur niveau actuel mais inférieurs à ceux observés plus tôt cette année.

Ses prévisions misent sur un baril de brut West Texas Intermediate entre 74 $ US et 81 $ US en moyenne l'an prochain. Le contrat à terme sur le baril de brut pour livraison en janvier vaut actuellement environ 60 $ US à la Bourse des matières premières de New York, alors qu'il s'échangeait à environ 105 $ US vers le milieu de l'été.

Cenovus s'attend à ce que ses flux de trésorerie s'établissent entre 2,6 milliards $ et 2,9 milliards $ en 2015, soit entre 3,40 $ et 3,80 $ par action — en baisse par rapport aux prévisions de 2014, qui sont d'entre 3,8 milliards $ et 3,9 milliards $, ou entre 5,00 $ et 5,15 $ par action.