NOUVELLES
10/12/2014 04:20 EST | Actualisé 08/02/2015 05:12 EST

Alberta: crainte de pertes de 6 milliards $ à cause du recul du prix du pétrole

EDMONTON - Le premier ministre de l'Alberta, Jim Prentice, prédit que si les prix internationaux du pétrole brut demeurent faibles, une somme de 6 à 7 milliards $ pourrait devoir être retranchée du budget de quelque 40 milliards $ de la province.

Devant les membres de la Chambre de commerce d'Edmonton, mardi, le premier ministre Prentice a ajouté que dans de telles conditions, des mesures de restriction devraient être prises et qu'elles n'épargneraient personne.

L'été dernier, le baril de pétrole brut se transigeait à environ 100 $ US à la bourse NYMEX de New York. Cette semaine, il fluctue aux environs de 65 $ US le baril.

Un tel effondrement a forcé le gouvernement de l'Alberta à revoir le mois dernier ses prévisions de revenus pour l'année fiscale en cours. Le surplus anticipé est donc passé de 1,1 milliard $ à 933 millions $ selon un prix anticipé du baril de 75 $ US.

Le premier ministre Prentice a précisé que d'éventuelles coupes budgétaires n'affecteraient pas les secteurs importants que sont l'éducation, la santé et les soins aux personnes âgées. D'autre part, l'imposition d'une taxe de vente n'est pas encore envisagée.

La chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Rachel Notley, propose au premier ministre Prentice de ramener l'imposition progressive selon le revenu et de renoncer ainsi au taux unique d'imposition de 10 pour cent.