NOUVELLES
09/12/2014 09:25 EST | Actualisé 08/02/2015 05:12 EST

Un tribunal allemand abandonne les accusations contre un ancien SS

BERLIN - Un tribunal allemand a abandonné mardi les accusations qui pesaient contre un ancien membre des SS qui était soupçonné d'avoir participé au plus important massacre de civils commis en France par les Nazis.

Le tribunal a estimé que les preuves étaient insuffisantes pour traduire en procès l'homme de 89 ans, qui est seulement connu sous le nom de Werner C. en respect avec la loi allemande.

L'individu était accusé de meurtre et de complicité en lien avec un massacre commis en 1994 à Oradour-sur-Glane, dans le sud-ouest de la France.

Les procureurs de la ville de Dortmund affirmaient que le suspect faisait partie d'un peloton d'exécution qui a abattu 25 hommes. Des soldats auraient ensuite barricadé et incendié une église dans laquelle des dizaines de femmes et d'enfants s'étaient réfugiés.

Werner C. a admis s'être trouvé dans ce village, mais niait avoir joué quelque rôle que ce soit dans la mort de 642 personnes.

Le tribunal de Cologne a rappelé qu'aucun témoin ne peut contredire la version du suspect et qu'on ne dispose d'aucune documentation le liant au massacre. Sa simple présence dans la région n'est pas suffisante pour qu'il soit reconnu coupable de complicité de meurtre, a dit le tribunal.

Les procureurs allemands n'ont pas encore décidé s'ils porteront la décision en appel.

Une escouade SS avait attaqué le village d'Oradour-sur-Glane quatre jours après le débarquement des Alliés en Normandie, en guise de représailles après que la Résistance française ait kidnappé un soldat allemand. Quelques résidants avaient survécu au massacre.

Cinq autres membres de cette escouade sont actuellement sous enquête, mais l'absence de preuves ou de témoins signifie que des accusations sont peu probables.