NOUVELLES
09/12/2014 08:17 EST | Actualisé 08/02/2015 05:12 EST

Halifax veut accorder le droit de vote municipal aux résidants permanents

HALIFAX - Le maire de Halifax, Mike Savage, veut que sa ville devienne l'une des premières au Canada à accorder le droit de vote aux résidants permanents aux élections municipales.

Sa proposition, qui nécessite l'approbation provinciale, vise à rendre sa région plus accueillante pour les immigrants.

M. Savage, un ancien député libéral et le fils du premier ministre de la Nouvelle-Écosse de 1993 à 1997, John Savage, a affirmé que la région avait besoin de davantage d'immigrants, qui amènent la prospérité et créent des emplois pour eux et pour tous les Canadiens.

Il a ajouté que des immigrants lui avaient confirmé que d'avoir le droit de vote au municipal les ferait se sentir bienvenus.

Le statut de résidant permanent est accordé aux immigrants vivant au Canada depuis au moins deux ans. Il leur donne le droit de rester et de travailler au Canada aussi longtemps qu'ils le désirent et ont les mêmes droits que les Canadiens. Ils ne sont toutefois pas citoyens canadiens. Ils ne peuvent donc pas voter, se porter candidats à des élections, obtenir un passeport canadien ou occuper des emplois qui exigent une autorisation de sécurité.

Le maire Savage soutient que les 14 000 résidants permanents de la région de Halifax ne devraient pas être empêchés de voter le temps qu'ils attendent d'obtenir leur citoyenneté.

«Ces gens sont ici depuis des années et ils ne peuvent participer à la vie démocratique, mais ils peuvent s'enrôler dans l'armée et ils paient des impôts», a-t-il fait valoir.

Les villes de Toronto, Saint-Jean (Nouveau-Brunswick) et Kitchener ont aussi exprimé leur souhait d'élargir les conditions du droit de vote. Une étude présentée au conseil régional de Halifax indique que cette pratique est appliquée en Nouvelle-Zélande, au Chili, au Japon et aux États-Unis. Un seul membre du conseil municipal de Halifax, Stephen Adams, a voté contre la proposition de M. Savage.