NOUVELLES
09/12/2014 08:28 EST | Actualisé 08/02/2015 05:12 EST

Ebola: l'ONU s'inquiète de la Sierra Leone et de la Guinée

GENÈVE - Le responsable de la lutte au virus Ebola pour les Nations unies s'inquiète de taux de transmission qui demeurent très élevés dans l'ouest de la Sierra Leone et l'intérieur de la Guinée.

Le docteur David Nabarro a ajouté que ses employés se concentrent principalement sur deux secteurs particulièrement inquiétants autour de Freetown, la capitale de la Sierra Leone, et la région montagneuse et boisée du sud-est de la Guinée.

Il a déclaré aux journalistes, mardi à Genève, qu'il continue à collaborer étroitement avec les dirigeants du Mali pour réagir rapidement si jamais le virus devait apparaître sur leur territoire.

Le docteur Nabarro a dit que les équipes médicales tentent de s'assurer que toutes les personnes infectées en Afrique de l'Ouest sont soignées, de manière à empêcher toute nouvelle transmission.

Pour sa part, la présidente du Libéria a invité la population à redoubler d'efforts pour éradiquer le virus, surtout dans les régions les plus reculées du pays.

Ellen Johnson Sirleaf souhaite mettre fin à la propagation du virus d'ici la fin de l'année. Un tel objectif est presque inatteignable, mais il pourrait empêcher la population de sombrer dans la complaisance face aux quelques succès remportés.

L'épidémie actuelle a infecté près de 18 000 personnes, principalement au Libéria, en Guinée et en Sierra Leone. Le virus a fait quelque 6300 morts.

Le Libéria accueillait mardi une conférence de représentants de l'ONU et des pays les plus touchés pour discuter des stratégies à adopter pour empêcher la maladie de franchir les frontières.

En Sierra Leone, de jeunes médecins étaient en grève pour une deuxième journée de suite mardi afin de réclamer de meilleurs soins pour les travailleurs de la santé qui combattent le virus. Ils réclament la garantie qu'ils auront accès aux soins nécessaires en cas d'infection. La Sierra Leone a perdu trois médecins en deux jours la semaine dernière.