Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le président russe Vladimir Poutine s'est prononcé sur son avenir politique

MOSCOU - Vladimir Poutine a indiqué qu'il n'avait pas l'intention de diriger la Russie jusqu'à la fin de ses jours.

Il n'exclut, cependant, pas la possibilité de tenter d'être reconduit au pouvoir en 2018, ce qui lui permettrait de continuer d'être président jusqu'en 2024.

Il a laissé entendre que s'il s'accrochait au pouvoir plus longtemps après cet éventuel mandat, ce serait «préjudiciable pour son pays».

Le politicien de 62 ans a tiré les ficelles en Russie depuis sa première victoire électorale en 2000.

Par le passé, il avait cédé momentanément ses fonctions de chef d'État après avoir effectué deux mandats de quatre ans, se pliant ainsi à une obligation constitutionnelle.

Il n'était pas allé bien loin car il en avait profité pour devenir premier ministre, ce qui lui avait permis de conserver son influence.

En 2012, il a pu reprendre son siège présidentiel pour une période de six ans.

Alors qu'il accordait un entretien à l'agence de presse Tass ayant été rendu public dimanche, Vladimir Poutine a soutenu que sa décision de se présenter au scrutin de 2018 dépendrait de la situation prévalant dans son pays ainsi que de «son humeur».

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.