Les sèche-mains dans les toilettes peuvent répandre plus de bactéries que les serviettes de papier

Les sèche-mains modernes répandent davantage de bactéries que les serviettes de papier, selon des chercheurs de l'université britannique de Leeds.

Ils ont découvert, autour de certains sèche-mains, 27 fois plus de bactéries en suspension dans l'air qu'autour des distributeurs de serviettes de papier.

L'étude démontre que les sèche-mains répandent les bactéries dans l'environnement et qu'ils les projettent notamment sur les utilisateurs et ceux qui se tiennent à proximité.

Les chercheurs ont retrouvé des bactéries provenant de mains infectées (et donc mal lavées) jusqu'à deux mètres des sèche-mains.

Ils ont dénombré 4,5 fois plus de bactéries en suspension dans l'air autour des séchoirs à air qu'autour des séchoirs à air chaud.

Certaines bactéries étaient toujours en suspension 15 minutes après la fin de la période de séchage — qui elle ne dure pourtant qu'une quinzaine de secondes.

L'auteur de l'étude, le professeur Mark Wilcox, a prévenu que les utilisateurs des sèche-mains risquent non seulement de propager leurs bactéries autour d'eux, mais aussi de s'asperger des bactéries des utilisateurs précédents. Cette information est importante, a-t-il dit, pour comprendre comment les bactéries (et avec elles, certaines maladies) se propagent.

L'étude est publiée dans le Journal of Hospital Infection.

INOLTRE SU HUFFPOST

5 trucs pour éviter les virus