Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Toronto: la tumeur du maire Ford n'a pas rétréci, d'autres traitements requis

TORONTO - La tumeur à l'abdomen qui afflige le maire sortant de Toronto, Rob Ford, n'a pas rétréci malgré deux séances de traitements de chimiothérapie.

En entrevue au journal Toronto Sun, le maire Ford a confirmé qu'il devrait subir une troisième ronde de traitements à partir de lundi. De plus, il combat une pneumonie et est soumis à une forte dose d'antibiotiques.

Les médecins du maire Ford ont découvert en septembre qu'il souffrait d'une forme rare et agressive de cancer à l'abdomen. Ils disaient alors espérer que la chimiothérapie parvienne à réduire la taille de la tumeur afin que le patient puisse ensuite être opéré.

M. Ford a précisé que la taille de sa tumeur n'avait pas diminué, mais pas augmenté non plus.

Rob Ford demeurera maire de Toronto jusqu'au 2 décembre, la date où John Tory prendra la relève. Ce dernier a été élu lundi dernier lors des élections municipales, qui ont permis à Rob Ford d'être pour sa part élu comme conseiller municipal.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les nombreux visages de Rob Ford

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.