Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Une humoriste française tourne en dérision les djihadistes canadiens et tombe vite dans les clichés québécois (VIDÉO)

Est-il encore trop tôt pour prendre prétexte du drame d’Ottawa à des fins humoristiques?

Advienne que pourra, chez nos cousins français, certains tentent d’oublier cet épisode douloureux par l’humour noir et tombent (un peu trop facilement) dans les clichés au sujet des Québécois.

Sur les ondes de la radio France Inter, l’humoriste et chroniqueuse française Sophia Aram, vêtue en bûcheron, a emprunté lundi l’accent québécois le temps d’une chronique pour interpréter un représentant de la «cellule des combattants de l’orignal circoncis».

Les hivers à moins quarante, les orignaux, le sirop d’érable, les «tabarnak» et anglicismes lancés à gauche et à droite, voilà de quoi il est question pour tourner en dérision les djihadistes canadiens.

« Si toi aussi t’es un peu niaiseux, et tu sais pas comment gâcher ta vie puis celle des autres, tu peux toujours commencer par t’inscrire à l’un de nos stages d’intégration. En décembre, on a “Apprends à ton husky à reconnaître un mécréant” ou “Fabrique toi-même ton tapis de prière en peau de phoque” », conclut l’humoriste sous les rires de l’animateur.

Manifestement, les Français demeurent convaincus que le Canada est le pays des bûcherons.

Cette chronique rappelle le reportage de la chaîne de télé française TF1, intitulé «Au cœur de l’hiver québécois», qui avait laissé bien des Québécois perplexes l’hiver dernier :

INOLTRE SU HUFFPOST

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.