Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Fusillade à Ottawa: un dernier adieu à Nathan Cirillo (VIDÉO)

C'est au son des cornemuses et vêtus de leurs tenues traditionnelles que les soldats du régiment écossais, auquel appartenait le caporal Nathan Cirillo, se sont mis en marche pour rendre hommage à leur collègue disparu.

Les soldats escortant le cercueil du caporal Cirillo ont amorcé leur procession au Bayfront Park de Hamilton pour mener leur frère d'armes à la cathédrale Christ's Church.

Recouvert du drapeau unifolié, le cercueil du caporal est arrivé à la cathédrale un peu avant 12 h. Porté par des collègues militaires et suivi par sa famille - notamment son fils de 5 ans, Marcus - le corps du caporal Cirillo a fait son entrée dans la cathédrale où le Canada lui a rendu un dernier hommage.

Les funérailles du caporal Nathan Cirillo, ce militaire de 24 ans tué mercredi dernier à Ottawa, ont été célébrées par le révérend Peter Wall.

Le soldat et l'homme de famille

Une cousine du militaire, Jenny Holland, a témoigné de l'homme serviable qu'était Nathan Cirillo. Elle a souligné de l'importance des valeurs familiales de son cousin et de son amour pour son fils, pour qui il était également un ami.

Le premier ministre du Canada, Stephen Harper, a succédé à Mme Holland devant l'assemblée. Il a rendu hommage au soldat tombé sous les balles d'un assaillant au moment où il montait la garde devant le Monument de la guerre. Il a rappelé les idéaux canadiens - que sont la paix, la liberté, la démocratie, les droits de la personne et la primauté du droit - que le caporal s'est engagé à défendre en décidant de porter l'uniforme.

M. Harper a souligné que le caporal Cirillo était le dernier canadien à avoir sacrifié sa vie pour défendre le pays et ses valeurs. « C'est une histoire qui s'écrit dans le sang », a déclaré M. Harper en citant l'aumônier de la Deuxième Guerre mondiale. « Malheureusement, le caporal Cirillo a ajouté une page à ce récit de dévouement jusqu'à la mort », a poursuivi M. Harper.

Ironiquement, le caporal Cirillo a perdu la vie devant le « tombeau du soldat inconnu », où les Canadiens vont se recueillir pour honorer la mémoire des soldats qui ont donné leur vie pour leur pays.

Visiblement ému, le premier ministre Harper a eu quelques mots pour le fils du caporal qui grandira privé de la présence de son père. Il a espéré que la fierté, la gratitude et le respect des Canadiens pour son père sauront réconforter le petit Marcus Daniel Cirillo.

Le corps du militaire sera inhumé dans le champ d'honneur d'un cimetière de Hamilton, sa ville natale.

Le chef de l'opposition officielle et du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair, ainsi que le chef du Parti libéral du Canada (PLC), Justin Trudeau ont également assisté aux funérailles.

Les proches du caporal Nathan Cirillo ont pu se recueillir devant sa dépouille lors d'une cérémonie privée dimanche soir dans un salon funéraire d'Hamilton. Quant à la population canadienne, elle a pu faire ses adieux au réserviste des Forces canadiennes lundi lors d'une exposition publique au salon funéraire Markey-Demody.

Nathan Cirillo a été tué mercredi par Michael Zehaf-Bibeau alors qu'il gardait le Monument commémoratif de guerre à Ottawa. Son ex-amie de cœur, Michelle Howlett, l'a décrit comme un homme doux qui adorait son fils, sa famille, ses amis et son chien. Il appartenait au régiment Argyll and Sutherland Highlanders de Hamilton, à l'ouest de Toronto. Le contingent de 250 réservistes est l'un des plus gros au pays.

Quant à l'autre militaire assassiné la semaine dernière, l'adjudant Patrice Vincent heurté à mort à Saint-Jean-sur-Richelieu, il sera conduit à son dernier repos samedi. Cette cérémonie sera privée.

INOLTRE SU HUFFPOST

Attentat à Ottawa: Nathan Cirillo soldat réserviste tué au cénotaphe

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.