Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Aéroport d'Edmonton: des chiens pour calmer le stress des voyageurs

De nombreux voyageurs à l'aéroport international d'Edmonton semblent grandement apprécier un programme particulier de réduction du stress par la zoothéraphie.

Depuis le printemps dernier, l'aéroport met des chiens à la disposition des voyageurs pour qu'ils soient flattés et aident ainsi les gens à vivre un départ ou une arrivée moins stressante. « Certaines personnes pleurent, d'autres enlacent les chiens », raconte la directrice des bénévoles du programme de thérapie par les chiens, Lori Goodwin.

« Les chiens sont là pour rendre les gens heureux et les calmer », explique Lori Goodwin. « Comme ça, quand les gens prendront l'avion, ils se diront qu'ils ont passé du bon temps à l'aéroport, que leur stress s'est envolé et qu'ils auront un agréable vol ».

Un voyageur qui revenait de l'Ontario pour se rendre vers Fort McMurray a raconté qu'il n'avait pas pu résister à la tentation en voyant un golden retriever du nom de Remy. « Après m'être éloigné de plusieurs dizaines de mètres, je me devais de revenir sur mes pas, car étant moi-même propriétaire de chiens, celui-ci me rappelait chez moi », a confié Damian McGookin.

« Ça déstresse de voir le chien, et l'affiche "lattez-moi" est super, car elle m'a surpris. Je pouvais simplement aller vers ce chien et le flatter, alors c'était un plus. J'espère en voir partout», déclare Damian McGookin, voyageur.

Une responsable de l'aéroport, Heather Hamilton, affirme que le programme a amélioré le moral dans l'établissement. Même les employés en bénéficient, dit-elle.

Il existe des programmes de ce genre dans divers aéroports aux États-Unis, mais celui à Edmonton est le premier du genre au Canada. L'aéroport international d'Edmonton soutient que d'autres aéroports songent à implanter le programme chez eux.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 10 aéroports où la vue est la plus belle à l’atterrissage

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.