DIVERTISSEMENT
27/10/2014 06:30 EDT | Actualisé 27/10/2014 06:49 EDT

Josélito Michaud rêve d'une émission de variétés

PC

Josélito Michaud revient ces jours-ci à la télévision avec le documentaire en quatre épisodes La gloire… mais à quel prix?, présenté à Télé-Québec dès aujourd’hui. Mais l’as intervieweur rêve d’explorer sous peu un autre registre au petit écran : celui des variétés. Son ambition pourrait se concrétiser dans la prochaine année, alors qu’il est déjà en négociations avec quelques réseaux pour l’élaboration d’un concept en ce sens.

«On m’a beaucoup approché pour que je revienne à la télé mais, ultimement, l’affaire qui me tente le plus au monde, sur le plan professionnel, c’est de faire une émission de variétés, explique Josélito avec fougue. Je veux présenter de la musique. J’ai un besoin fondamental de me reconnecter à ce monde-là. J’ai pratiqué pendant 16 ans les métiers de producteur et de manager, je regarde ce qui se passe en musique, dans le show-business, et j’ai besoin de créer des événements en télévision, de parler de pleins de disciplines. La voix, Belle et Bum, En direct de l’univers font un travail remarquable, mais on a absolument besoin de mettre les gens et la musique en lumière.»

Josélito Michaud a également bon espoir que Télé-Québec lui commande une deuxième saison de La gloire… mais à quel prix?

«Il y a plein de thèmes que je n’ai pas encore abordés et que j’aimerais traiter, relève l’animateur. Par exemple, la gloire instantanée, quand la gloire nous tombe dessus à cause d’un concours. Ou alors, la gloire qu’on perd. Ma femme, Véronique Béliveau, en est un bel exemple ; elle a été pendant 25 ans dans l’œil du public puis, tout à coup, plus rien. Comment vit-on avec ça, lorsqu’on n’est plus sous les projecteurs? Je dirais oui assez vite pour une deuxième saison, parce que je pourrais faire encore 6, 7 ou 8 épisodes…»

Enfin, Josélito vient de commencer à écrire un nouveau livre, à son corps presque défendant. Mais il n’avance aucune date de sortie pour ce prochain ouvrage, lui qui a déjà publié La gloire démystifiée (2014), Dans mes yeux à moi (2011) et Passages obligés (2006).

«Je ne voulais pas en faire d’autres tout de suite, parce que j’en ai quand même sorti trois en huit ans, à travers six saisons d’On prend toujours un train, explique l’auteur. Mais j’ai commencé à écrire quelque chose, l’autre jour, dans l’avion. Je revenais de Paris et j’ai eu un flash. Je me suis mis à écrire, puis je me suis dit : «Ah, non!» Je venais d’écrire 60 pages…»

«Mais mon éditeur ne le sait pas! Je ne me fixe aucune date. Je ne veux plus jamais écrire sous pression. Donc, c’est sûr qu’il y aura un autre livre, mais je ne sais pas quand…», laisse miroiter Josélito.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo La gloire... mais à quel prix? Voyez les images