DIVERTISSEMENT
26/10/2014 09:19 EDT | Actualisé 27/10/2014 11:09 EDT

36e Gala de l'ADISQ: les réactions des gagnants (VIDÉO/PHOTOS)

Onze trophées étaient remis pendant le 36e Gala de l’ADISQ, dimanche soir. Autant d’occasions pour les gagnants de chaque catégorie de s’exprimer, de remercier, de s’émouvoir, et même de dénoncer. Voici les impressions de quelques-uns des vainqueurs de l’édition 2014 de la grand-messe de la musique québécoise, glanées quelques minutes après leur passage au micro.

Patrice Michaud / Album de l’année - folk / Le feu de chaque jour

«Je reçois très bien ce prix, je suis prêt pour ça. Je souhaitais ça. C’est vrai que ça court plus vite que moi, et je suis asmathique en plus, mais ça va… (sourire) J’ai toujours pensé que j’étais un artiste grand public, dans la noblesse du terme. J’ai envie que ça se rende le plus loin possible. Avec ce deuxième disque-là, j’ai l’impression que quelque chose fonctionne. Je ne comprends pas tous les tenants et aboutissants, mais tant que ça se rend au monde, moi, je suis heureux.»

René-Richard Cyr et Maude Guérin / Spectacle de l’année – interprète/ Le chant de Sainte-Carmen de la Main

René-Richard : «C’est une belle surprise! On ne s’y attendait pas du tout, parce que c’était un gros show, qui est déjà terminé. Peut-être qu’on a voulu saluer l’envergure du spectacle. Ça demeure quand même un grand spectacle, avec 25 personnes sur scène, des musiciens live, des chanteurs et des chanteuses, des comédiens et des comédiennes, qui

excellaient tous, une histoire touchante, et qui faisait rire aussi…»

Maude : «Nous, on est déjà passés à autre chose. Ce n’est pas qu’on l’a oublié, mais on se disait que peut-être les gens l’auraient oublié. Mais non. C’est formidable! Nous, on vient d’un milieu de théâtre, et ce soir, on célèbre les musiciens et les chanteurs, et ce n’est pas notre milieu principal. »

Alex Nevsky / Album de l’année – pop / Himalaya mon amour/ Interprète masculin de l’année/ Chanson de l’année: On leur a fait croire

«Ce trophée, ce n’est pas un prix du public, mais plutôt le prix de tous les gens que je croise dans la rue, dans les médias, dans les maisons de disque… C’est débile! J’ai mon succès populaire, à la radio, qui fait en sorte que j’ai une place, une visibilité, mais ça, c’est une autre signification, vraiment plus profonde, dans le travail de terrain, dans le travail de tous les jours, dans la composition. C’est une belle tape dans le dos. On me dit : «Bravo, tu écris des chansons qui se peuvent un peu!» Je pense qu’on est toujours sur un siège éjectable. À chaque album commence un nouveau cycle. Il y a tellement de monde qui étaient numéro un en 1999 et dont on n’entend plus parler! Mon pied dans l’industrie, je ne le prends vraiment pas pour acquis. J’en profite, merci beaucoup, mais pour l’autre album, je vais devoir travailler comme un forcené pour que ça continue!»

«Ça a été une longue et dure soirée, ce soir… (rires) C’est débile, c’est fou! Le prix d’Interprète de l’année, je n’y avais pas pensé une seconde. Je n’étais même pas stressé avant qu’on nomme le gagnant. Je me disais que je pouvais être bien dans mon siège et relaxer. C’est très, très drôle, de savoir qu’il y a plein de gens qui me connaissent… Je pensais qu’ils connaissaient juste les «pa pa pa pa pa…» du refrain, mais finalement, ils doivent connaître le nom aussi, puisqu’ils ont voté pour moi. Pour la Chanson de l’année, j’étais moins surpris, je m’étais préparé un papier… Mais je n’avais pas l’air plus prêt même si j’avais un papier! (rires) Je suis très, très heureux de recevoir ces deux prix du public. C’est beau, c’est très beau!»

Philippe B / Auteur ou compositeur de l’année / Ornithologie la nuit

«Ce prix, c’est une reconnaissance sur la matière brute: générer quelque chose du néant. On part de zéro et ça fait une chanson. Moi, j’aime toutes les étapes de la construction d’un album: l’arrangement, l’enregistrement, l’habillage, mais l’écriture, c’est

l’affaire la plus dure et la plus gratifiante. On extrait une idée du néant, et on remercie le néant de nous donner quelque chose, parce qu’on n’est pas complètement en contrôle non plus. C’est un mystère qui opère quand une idée nous vient, et après on a le travail de reconnaître les bonnes et le moins bonnes. C’est bon pour l’ego de savoir qu’on le fait assez bien, ce clin d’œil, cette tape dans le dos de nos collègues.»

Klô Pelgag / Révélation de l’année

«Je suis très fière d’avoir fait ce que j’ai fait. C’est une belle reconnaissance, ça signifie que des gens ont écouté l’album. J’espère que ça va amener plus de gens à connaître ce que je fais, à venir voir mes spectacles. Je suis super heureuse, émue et comblée, ce soir, je ne m’attendais pas à ça. Je suis super contente!»

Pierre Lapointe / Spectacle de l’année – Auteur-compositeur-interprète / Punkt

«C’est un amalgame de plein d’émotions. Je ne suis pas étonné, je suis surtout fier. On reçoit cette reconnaissance et on l’accepte avec plaisir. Je ne saurais dire si c’est l’album ou le spectacle Punkt qui a eu le plus d’impact, mais le spectacle, c’était un vrai terrain de jeu. Je suis à une époque dans ma vie où je prends conscience de tout ce que j’ai fait. À un certain moment, on arrive à un stade où on a plus d’expérience, de vécu, et on profite davantage des événements.»

Marie-Mai / Interprète féminine de l’année

«C’est mon neuvième Félix, on mon quatrième comme Interprète féminine de l’année. On dirait que ça m’a frappée en entrant sur scène: on pourrait croire qu’on s’habitue à ce genre d’affaires-là, mais en fait, ça n’arrive jamais. Je suis une fan de toutes les interprètes qui étaient en nomination et, encore une fois, d’avoir le privilège de monter sur scène et de pouvoir remercier les gens avec qui je travaille, ça valait de l’or pour moi. Je suis juste déçue de ne pas avoir pu remercier tout le monde! Et c’est exceptionnel d’avoir une relation avec le public comme j’en ai une. J’ai eu la chance de trouver mon public très tôt dans ma carrière, il a grandi avec moi avec le temps, des hommes et des femmes s’y sont ajoutés… De sentir leur appui et leur support, c’est ma motivation première, pour continuer à travailler comme une folle à chaque jour de ma vie. C’est extraordinaire!»

Galerie photo Gala de l'ADISQ 2014 Voyez les images

Voici la liste complète des gagnants du 36e Gala de l'ADISQ:

Album de l’année – Adulte contemporain

«Serge Fiori», Serge Fiori

Album de l’année – Folk

«Le feu de chaque jour», Patrice Michaud

Album de l’année – Pop

«Himalaya mon amour», Alex Nevsky

Auteur ou compositeur de l’année

«Ornithologie, la nuit», Philippe B

Chanson de l’année

«On leur a fait croire», Alex Nevsky

Groupe de l’année

Les sœurs Boulay

Félix honorifique

Michel Louvain

Interprète féminine de l’année

Marie-Mai

Interprète masculin de l’année

Alex Nevsky

Révélation de l’année

Klô Pelgag

Spectacle de l’année – Auteur-compositeur-interprète

Punkt Pierre Lapointe

Spectacle de l’année – Interprète

Le Chant de Sainte Carmen de la Main, Artistes variés

Galerie photo Les gagnants du Gala de l'ADISQ 2014 Voyez les images