POLITIQUE
25/10/2014 09:29 EDT | Actualisé 25/10/2014 09:30 EDT

Fusillade à Ottawa: Michael Zehaf-Bibeau avait été expulsé d'une mosquée

Twitter

L'auteur de la fusillade mortelle de mercredi à Ottawa, Michael Zehaf-Bibeau, avait été mis à la porte de la mosquée qu'il fréquentait à Vancouver, en Colombie-Britannique.

Il s'opposait à ce que la mosquée permette aux non-musulmans d'y avoir accès, selon le porte-parole de l'Association musulmane de la Colombie-Britannique, Assim Rashid.

Le Montréalais de 32 ans, qui a ouvert le feu sur le caporal Nathan Cirillo devant le Monument commémoratif de guerre à Ottawa avant de semer la panique au Parlement, a vécu en Colombie-Britannique ces dernières années.

Il avait des liens avec le Masjid al-Salaam and Education Centre, une mosquée de Burnaby. Son porte-parole a dénoncé, lors d'une conférence de presse vendredi, l'attaque perpétrée mercredi.

« Nous condamnons ouvertement la propagande de groupes sans foi ni loi qui essayent d'inciter des Canadiens à blesser d'autres Canadiens. Une telle propagande est une preuve évidente que ces groupes sont de purs terroristes », a insisté Assim Rashid.

Ce dernier a indiqué que M. Zehaf-Bibeau avait fréquenté la mosquée pendant trois à quatre mois en 2011 et il l'a décrit comme un homme réservé. Toutefois, il s'était opposé à l'ouverture avec laquelle la mosquée acceptait les non-musulmans.

« La mosquée fonctionne sur la base de l'accueil, du rayonnement de la communauté et de dialogue interconfessionnel, qui ne peuvent avoir lieu lorsqu'on ferme les portes à nos voisins. S'il n'était pas d'accord avec cela, il aurait probablement dû choisir une autre mosquée où aller prier ».

Michael Zehaf-Bibeau a tenté de dormir à la mosquée lorsqu'il est sorti de prison en 2012, indique M. Rashid, qui lui a finalement demandé de partir.

Le Québécois avait été accusé pour vol et profération de menaces lors d'un incident à Vancouver en décembre 2011, selon des documents de cour qui indiquent qu'il pouvait s'agir d'une tentative d'obtenir de l'aide.

La GRC demande la collaboration du public

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) demande l'aide du public pour faire avancer son enquête. La police cherche plus précisément à en savoir davantage sur les déplacements de Michael Zehaf-Bibeau, du 2 au 22 octobre, soit avant les tragiques événements.

Toute personne pensant détenir des informations est priée de communiquer avec la GRC au 1-800-420-5805.

Par ailleurs, de nouvelles informations ont été révélées concernant la présence en ligne de l'auteur de l'attaque au Parlement. Un expert en sécurité de données qui travaille pour Sécurité publique Canada indique qu'il existe des preuves sur Internet que M. Zehaf-Bibeau était radicalisé.

Le directeur général de SecDev Group, Rafal Rohozinski, a précisé au réseau anglais de Radio-Canada que des indices montraient que M. Zehaf-Bibeau avait des contacts en Syrie.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo In Photos: Ottawa Shooting Voyez les images