POLITIQUE
24/10/2014 03:48 EDT | Actualisé 24/10/2014 06:39 EDT

Zehaf-Bibeau a tenté sans succès d'obtenir un passeport libyen

GRC

Michael Zehaf-Bibeau, l'homme responsable de la fusillade à Ottawa mercredi, s'était rendu dans la capitale le 2 octobre dernier pour tenter d'obtenir, sans succès, un passeport à l'ambassade de Libye, a appris CBC. On savait déjà qu'il avait tenté récemment d'obtenir un passeport canadien.

Yousef Furgani, le chargé d'affaires de l'ambassade libyenne, dit que l'homme voulait aller visiter de la famille en Libye.

M. Zehaf-Bibeau, dont le père est Libyen, avait obtenu un passeport libyen en 2000, mais celui-ci était expiré. On sait qu'il s'était rendu en Libye en 2007 pour un court séjour.

L'ambassade de Libye a refusé sa nouvelle demande parce que son comportement et sa façon de se présenter étaient suspects, selon ce responsable. De plus, la photo qu'il a présentée avec sa demande ne lui ressemblait pas et ne correspondait pas aux photos de lui que l'ambassade possédait déjà.

Aussi, son ancien passeport libyen affichait le nom d'Abdul, alors que les documents canadiens de M. Zehaf-Bibeau portaient le nom de Michael Joseph, ajoute le responsable.

Appel au public

La GRC demande l'aide du public pour retracer les activités et déplacements de Michael Zehaf-Bibeau entre le 2 et le 22 octobre. Toute information pertinente peut être transmise à la police fédérale par téléphone au 1 800 420-5805 ou par courriel au RCMP.NSIN-RISN.GRC@rcmp-grc.gc.ca

M. Zehaf-Bibeau a fourni les coordonnées de sa mère à l'ambassade. Toutefois, les responsables n'ont obtenu aucune réponse au bout du fil, et se sont dits insatisfaits des réponses de l'homme concernant sa relation avec ses parents.

L'ambassade trouvait aussi étrange que Zehaf-Bibeau, résident de Colombie-Britannique, soit venu à Ottawa en personne pour faire sa demande, alors que la plupart des Libyens au pays soumettent leur demande par Internet, ajoute M. Furgani.

Compte tenu de ces éléments, l'ambassade aurait informé M. Zehaf-Bibeau que l'examen de sa demande pourrait prendre plusieurs semaines et qu'il n'était pas sûr qu'il obtienne son passeport à la fin du processus.

Michael Zehaf-Bibeau aurait alors décidé de laisser tomber.

L'ambassade libyenne dit avoir communiqué ces informations aux autorités canadiennes.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo In Photos: Ottawa Shooting Voyez les images