NOUVELLES
24/10/2014 12:49 EDT | Actualisé 24/12/2014 05:12 EST

Les militaires devraient sortir en uniforme, soutient un député conservateur

OTTAWA - Un député conservateur fédéral du Nouveau-Brunswick, dont la circonscription comprend la base militaire de Gagetown, conteste la récente directive de l'état-major qui demande aux soldats de ne plus porter leur uniforme en public.

Le député de la circonscription de Nouveau-Brunswick-Sud-Ouest, John Williamson, qui est aussi membre du comité de la défense à la Chambre des communes, a écrit sur un blogue que le port de l'uniforme militaire est tout aussi symbolique que la reprise dès jeudi matin des travaux du Parlement, après la fusillade de la veille.

M. Williamson, comme des centaines d'autres députés fédéraux, a été confiné dans la salle de réunion de son caucus au parlement, mercredi matin, alors que des rafales de coups de feu étaient entendues de l'autre côté de la porte.

Le député estime aussi que le chef d'état-major de la défense, le général Tom Lawson, n'aurait pas dû retirer la garde d'honneur devant le Monument commémoratif de guerre du Canada, à Ottawa. M. Williamson croit plutôt que cette garde d'honneur devrait dorénavant être armée.

Le caporal Nathan Cirillo, abattu mercredi matin alors qu'il montait la garde devant la Tombe du soldat inconnu, près du parlement, était muni d'un fusil non chargé.

Par ailleurs, l'adjudant Patrice Vincent était en uniforme lorsqu'il a été happé mortellement par la voiture de Martin Couture-Rouleau dans le stationnement d'un centre commercial de Saint-Jean-sur-Richelieu, lundi dernier.