NOUVELLES
24/10/2014 08:22 EDT

L'attaque à la hachette contre des policiers à New York, un «acte terroriste»

L'attaque jeudi de policiers à New York par un homme de 32 ans, armé d'une hachette, était un "acte terroriste", mené par un converti à l'islam qui s'était radicalisé, a déclaré vendredi le chef de la police de New York.

"C'était une attaque terroriste", a déclaré Bill Bratton lors d'une conférence de presse, au lendemain de l'attaque survenue dans une rue de l'arrondissement du Queens.

Un homme armé d'une hachette avait attaqué dans l'après-midi un groupe de quatre jeunes policiers débutants en patrouille. Il en avait blessé un grièvement à la tête, puis un autre légèrement au bras, avant d'être tué par balle par les deux autres policiers.

"Nous pensons qu'il a agi seul. Il s'était radicalisé et a agi de lui-même", a déclaré le chef de la police, identifiant l'homme comme Zale Thompson. Un appel à témoin a été lancé.

L'homme avait été renvoyé de l'armée en 2003, selon le responsable des enquêteurs Robert Boyce. Il avait également été arrêté à six reprises en Californie, en 2003 et 2004, a ajouté M. Boyce.

Il s'était converti à l'islam il y a deux ans, a-t-il encore précisé.

Zale H. Thompson, un homme de 32 ans renvoyé de l'armée pour mauvaise conduite et qui possédait un casier judiciaire, a attaqué jeudi en début d'après-midi des policiers à coups de hache, dans le quartier new-yorkais du Queens. Caché derrière un abribus, il a chargé quatre officiers de police qui étaient en train de poser pour une photo, précise CNN.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo en haut de cet article, une caméra de vidéosurveillance a pu filmer l'homme courir avec sa hache juste avant l'attaque.

Un homme qui pencherait vers l'islamisme

Deux des policiers ont été touchés, dont l'un grièvement à la tête, tandis qu'un autre a été blessé au bras. Les deux autres ont ensuite fait feu et abattu l'homme. Le policier blessé à la tête a été hospitalisé dans un état grave (mais stable) tandis que celui atteint au bras devrait rapidement pouvoir rentrer chez lui. Par ailleurs, une passante a été accidentellement blessée par balle et également hospitalisée.

L'homme avait notamment publié sur YouTube et Facebook des déclarations "laissant penser qu'il penchait vers les extrémistes", explique SITE. Zale Thompson avait notamment estimé dans une vidéo publiée le mois dernier sur un site pro-Etat islamique (EI) que "le jihad est une réponse justifiable à l'oppression des sionistes et des croisés", ajoute SITE.

Sur son profil Facebook, toujours accessible vendredi matin, on peut voir la photo d'un combattant ainsi qu'une citation en arabe qui évoque le "jugement contre ceux qui se sont égarés".

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Attentat à Ottawa: Nathan Cirillo soldat réserviste tué au cénotaphe Voyez les images