DIVERTISSEMENT
24/10/2014 10:34 EDT | Actualisé 24/10/2014 10:43 EDT

Dans «John Wick», Keanu Reeves règle ses comptes (ENTREVUE/ PHOTOS)

Courtoisie - Les Films Séville

L’acteur emblématique de la trilogie Matrix nous revient dans John Wick, un thriller boosté et tonitruant où il interprète un ancien tueur à gages prêt à en découvre aux côtés de Willem Dafoe et Lance Reddick. Entrevue.

Costume trois pièces et la barbe noire, Keanu Reeves a les allures de John Wick, son personnage. Mais l'acteur de 50 ans (il ne fait pas son âge !) que l'on a découvert dans Point Break ou My Own Private Idaho réfute les ressemblances. «Je me sens proche de lui, même si je sais que le monde dans lequel évolue John ne peut pas exister dans la vraie vie», explique l’acteur en entrevue à Toronto.

John Wick raconte l’histoire d’un être blessé qui pleure en silence la mort de sa femme. Quand le fils effronté d’un mafieux (Alfie Allen de Game of Thrones) vient s’immiscer dans son intimité en tuant son chiot et en volant au passage sa Ford Mustang, notre victime sent alors la moutarde lui monter au nez.

«Les souffrances intérieures du personnage m’ont tout de suite captivées. C’est un homme à fleur de peau qui garde des liens très fort avec son passé. Pour préserver sa dignité, il est prêt à tout, jusqu’à aller chercher ce qu’on lui a pris».

Il suffit d’une petite étincelle pour faire de cet homme sans histoire un tueur sans pitié. Car sous ses allures de gentil garçon, se cache en fait une machine à tuer, un comportement hérité d’une autre vie que les circonstances obligent à révéler.

«Il ne demande rien à personne, lance le comédien. Mais si vous venez le chercher, c’est certain que vous allez le trouver. J’ai tout de suite aimé chez lui son caractère contradictoire. Il semble invulnérable, mais en même temps il garde en lui une douleur très humaine. J’ai vraiment eu beaucoup de plaisir à le jouer».

De l’action et du cœur

John Wick n’est pas qu’un pur film d’action. Bien que l’on y retrouve les courses poursuites, les combats au corps et les règlements de compte expéditifs, l’œuvre s’attarde sur une atmosphère sombre et urbaine privilégiant les dessous du crime.

«On n’en sait pas beaucoup sur sa vie. Mais, sa mauvaise réputation le précède. À partir de là, on peut s’imaginer beaucoup de choses. Il existe un ton dans ce film qui nous permet de penser que John n’est pas un mauvais gars. Pourtant, on se rend vite compte qu’il n’est pas tendre non plus».

Réalisé par David Leitch et Chad Stahelski, les deux cinéastes qui signent ici leur premier long métrage avaient dès le départ cette volonté de créer un univers particulier dans lequel se mêlent la mafia russe et le grand banditisme new-yorkais.

«Le film mélange les armes à feu avec les arts martiaux comme le judo et jiu-jitsu, précise l’acteur. Même si je possède une certaine expérience en la matière, il a tout de même fallu que je m’entraîne fort pour mémoriser les chorégraphiques et faire en sorte que tout cela fonctionne devant la caméra».

D’ailleurs, si Keanu Reeves - également un des producteurs du film - voulait travailler avec les réalisateurs qu’il connaît très bien, c’est aussi pour leur savoir-faire en tant que cascadeurs!

«On a été ensemble sur plusieurs projets, dont le tournage de la saga Matrix où ils s’occupaient des cascades. Ils adorent les films d’action. Ils savaient dès le départ comment il voulait tourner le film en lui insufflant une âme. Leur vision m’a beaucoup plu».

John Wick – Les Films Séville – Thriller – 96 minutes – Avec Keanu Reeves, Michael Nyqvist, Alfie Allen, Adrianne Palicki – Sortie en salles le 24 octobre 2014 – États-Unis.

Galerie photo John Wick Voyez les images