NOUVELLES
23/10/2014 01:37 EDT | Actualisé 23/10/2014 01:38 EDT

Régime de retraite des pompiers : un arbitre tranche en faveur de la Ville de Québec (VIDÉO)

Un arbitre a tranché dans le litige qui oppose la Ville de Québec à ses pompiers depuis cinq ans. Ces derniers devront payer davantage pour leur régime de retraite, mais malgré tout, l'Association des pompiers professionnels de Québec se dit satisfaite du contenu de la sentence.

Les pompiers devront assumer 45 % de leur cotisation et la Ville versera 55 % pour la période commençant le 1er janvier 2009. L'administration Labeaume souhaitait un partage égal des cotisations des régimes de retraite.

Le maire Régis Labeaume a toutefois indiqué par voie de communiqué qu'il était heureux de la décision.

« Le fait que les enjeux des régimes de retraite et de la rémunération aient été rééquilibrés pour cette période est une excellente nouvelle pour les contribuables », a mentionné le maire.

L'arbitre accorde également 2 % d'augmentation par année aux pompiers pour la convention collective couvrant la période de 2007 à 2009.

Le président de l'Association des pompiers professionnels de Québec, Éric Gosselin, a de son côté affirmé être satisfait par cette sentence.

« Pour nous l'arbitre défonce le cadre financer qui avait été établi par la ville de Québec alors à ce compte-là, on est heureux d'entendre le maire dire que c'est une sentence qui est raisonnable. Tout ce qui a été donné aux autres, nous on a 1 % de plus », a-t-il dit mercredi soir à la sortie de la rencontre avec les membres de l'association.

Par ailleurs, selon lui la facture salée en frais d'avocats notamment aurait pu être évitée si les négociations avaient abouti plus tôt.

« C'est un résultat pour nous qui est très couteux pour la population de Québec. Au bas mot on peut parler de deux millions de dollars pour en arriver à un résultat qu'on aurait très bien pu en arriver à une entente négociée », a-t-il ajouté.

Bonification des salaires

D'autres changements comprennent la bonification de la rémunération des pompiers. L'arbitre accorde un montant forfaitaire de 2 % pour l'année 2007, et des augmentations salariales de 2 % pour 2008 et 2009, puis 1 % au 31 décembre 2009.

Les employés obtiennent également une semaine de vacances additionnelles après 10 et 30 ans de service. La paie sera aussi désormais versée toutes les deux semaines et l'assurance invalidité de courte durée sera de à 80 % pour les 20 premiers jours d'absence.

« La décision de l'arbitre reconnaît la légitimité et la pertinence des enjeux propres à la Ville pourtant déjà acceptés par les autres employés depuis 2009 », a indiqué le maire Labeaume sur l'ensemble du contenu de la convention collective.

La décision survient au terme de 60 rencontres devant l'arbitre Denis Gagnon qui avait été nommé le 23 avril 2009. Puisqu'elle couvre les années 2007 à 2009, la Ville et ses pompiers doivent maintenant s'entendre pour la période de 2010 à 2018.

Éric Gosselin croit d'ailleurs, que lors des prochaines négociations, le syndicat pourra se baser sur le contenu de ce qui vient de leur être accordé.

« On espère que cette sentence-là soit les balises de notre prochaine négociation. Nous on a déjà démontré l'intérêt pour négocier rapidement avec le nouveau directeur qui commence au début novembre », a-t-il dit mercredi soir.

Pour voir le bulletin complet ou pour d’autres vidéos de l’émission «Ça commence bien!», rendez-vous sur le site de V Télé.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les régimes de retraite en bref Voyez les images