NOUVELLES
21/10/2014 12:25 EDT | Actualisé 21/12/2014 05:12 EST

L'Impact veut préserver sa fiche parfaite dans la Ligue des champions

PC

MONTRÉAL - L'Impact de Montréal entend profiter de la situation.

Le club montréalais disputera son dernier match de groupes dans la Ligue des champions de la CONCACAF, mercredi, contre une équipe, les Red Bulls de New York, qui est déjà éliminée de la course aux quarts de finale.

Et les Red Bulls donneront probablement congé à la plupart de leurs meilleurs joueurs afin de les ménager pour le match de championnat de la MLS, dimanche, qui a son importance en vue des éliminatoires.

C'est une occasion en or pour l'Impact de terminer la phase de groupes avec une fiche parfaite de 4-0-0 et, peut-être, de s'assurer d'être l'une des quatre premières têtes de série pour les quarts de finale.

Mais l'entraîneur Frank Klopas a prévenu cette semaine que son équipe ne doit pas s'attendre à ce qu'on lui offre facilement les trois points de la victoire même si les Red Bulls font appel en majorité à des réservistes.

«Lors du match qu'ils ont disputé contre nous ici (victoire de 1-0 de l'Impact, le 17 septembre), ils ont utilisé des gars qui ne font pas partie de leur formation régulière, mais il y a beaucoup d'enjeux pour eux, a déclaré Klopas. C'est la fin de la saison, et c'est peut-être l'occasion pour eux d'impressionner leur entraîneur.

«Ils ont beaucoup de choses à prouver. Ils jouent pour se garantir un contrat. Mais peu importe contre qui nous jouons, nous devons nous concentrer sur nous. Et c'est une autre occasion d'obtenir une victoire à l'étranger. Ce n'est pas la MLS, mais ça compte.»

En revanche, l'Impact jouera sans ses deux meilleurs joueurs, le milieu de terrain Ignacio Piatti soignant une tendinite au genou et l'attaquant Marco Di Vaio est sous le coup d'une suspension d'un match.

Autrement, le onze montréalais misera sur une solide formation.

L'Impact a connu une saison misérable dans la MLS, occupant le dernier dans l'Association Est principalement en raison de son dossier de 0-12-5 à l'étranger.

Mais l'équipe a remporté le championnat canadien, l'assurant d'une participation à la phase de groupes de la Ligue des champions, où elle a signé une victoire à l'étranger contre le club Deportivo FAS d'El Salvador. L'Impact a été assuré de sa place en quarts de finale quand les Red Bulls (1-1-1) ont été limités à un verdict nul contre le C.D. FAS.

Et les joueurs montréalais peuvent s'inspirer de leur victoire de 3-2 à San Salvador, le 20 août.

«Nous pouvons le refaire, a précisé le milieu de terrain Maxim Tissot. Ce sera parfait pour nous donner un élan en vue de l'année prochaine.

«Nous jouons bien mieux. Peut-être est-ce parce que nous n'avons pas la pression de nous qualifier pour les éliminatoires, mais nous jouons mieux en possession du ballon.»

Les Red Bulls, installés au 5e rang, sont assurés d'une place en éliminatoires. Mais une victoire à Kansas City, dimanche, pourrait leur permettre de se hisser jusqu'au troisième rang et d'éviter le match à élimination directe entre les équipes de quatrième et cinquième rangs. Ou elle leur assurerait l'avantage du terrain s'ils terminent au quatrième rang et ils joueraient le match à élimination directe contre Kansas City ou Columbus.

Par ailleurs, une fiche de quatre victoires offrirait à l'Impact la possibilité de disputer le match retour des quarts de finale à domicile. Théoriquement, il ferait aussi face à un adversaire plus faible, même si les huit équipes présentes en quarts de finale sont solides.

Tissot a précisé que l'équipe espère affronter un rival de la MLS.

Les quarts de finale seront disputés entre le 24 février et le 5 mars. Les équipes de la MLS seront alors en camp d'entraînement mais les clubs mexicains et d'Amérique centrale en seront à leur mi-saison.

«Je préférerais jouer contre une équipe de MLS, a poursuivi Tissot. Ce n'est peut-être pas le mieux pour la ligue, mais ce serait mieux pour nous parce que nous connaîtrons l'équipe que nous devons affronter.

«Mais peu importe contre qui nous jouons, nous devons être prêts.»

Le D.C. United et les Timbers de Portland, les deux clubs de la MLS, ont aussi des fiches de 3-0-0 avant leur dernier match de groupes.

L'Impact atteint les quarts de finale de la Ligue des champions pour la première fois depuis 2009. Il l'avait emporté 2-0 contre Santos Laguna à domicile devant une foule de 55 000 spectateurs au Stade olympique mais avait connu une deuxième demie catastrophique avant de s'incliner 5-2 lors du match retour au Mexique.

L'équipe a l'occasion de se reprendre.

«C'est important pour l'équipe, a reconnu Tissot, originaire de Gatineau. Nous voulons prendre notre revanche.

«Nous avons perdu de la pire façon. Je pense que (le président) Joey Saputo et (le directeur général) Nick De Santis s'en souviennent encore. Matt Jordan (l'adjoint au directeur général) jouait à l'époque, il s'en souvient donc. Nous voulons gagner pour eux en particuler.»

L'Impact n'aura pas l'occasion de jouer en Ligue des champions l'année prochaine. Le laissez-passer est déjà attribué aux Whitecaps de Vancouver. Un changement apporté au règlement cette année prévoit que c'est l'équipe canadienne qui a terminé le plus haut au classement de la MLS qui y participera en 2015.

Normalement, cette place revenait au vainqueur du championnat canadien.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Impact vs Sporting Kansas City 19 avril 2014 Voyez les images

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!