NOUVELLES
17/10/2014 03:25 EDT | Actualisé 17/10/2014 03:27 EDT

Virus Ebola : fausse alerte à l'hôpital d'Alma (VIDÉO)

L'hôpital d'Alma a testé le protocole mis en place pour faire face à de possibles cas du virus Ebola, il y a deux semaines.

Un patient de retour d'un voyage en Afrique s'était présenté à l'urgence de l'hôpital d'Alma avec des symptômes d'allure grippale.

Il a rapidement été pris en charge par l'équipe médicale qui a déclenché le protocole d'urgence. Le patient avait visité un pays où il n'y a pas de cas d'Ebola et n'avait pas contracté le virus.

« Tout de suite, l'infirmière au triage a instauré les mesures nécessaires, a mis un masque au patient et l'a conduit tout de suite dans la salle à pression négative, explique la chef de service des soins critiques, Sophie Simard. On a contacté le médecin et le microbiologiste de garde a été contacté. »

« Si ça s'était avéré être une zone à risque, on aurait fait la même chose au niveau des mesures de prévention, ajoute la conseillère en prévention et contrôle des infections au CSSS Lac-Saint-Jean, Karen Fortin. Donc, le patient était déjà isolé. Ce qu'on aurait fait de plus, il y aurait eu un prélèvement sanguin qui est fait par notre personnel et qui est envoyé au laboratoire de Santé publique du Québec et ensuite à Winnipeg. »

Le protocole mis à l'essai à Alma est en vigueur dans tous les hôpitaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean par l'agence régionale de la santé et des services sociaux.

De passage au Saguenay jeudi, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, a indiqué que les hôpitaux de la région, comme tous ceux du Québec, sont maintenant aptes à accueillir des cas d'Ebola sans craindre les événements qui se sont déroulés au Texas.

Gaétan Barrette estime que la contamination de deux infirmières aux États-Unis est une comédie d'erreurs qui ne peuvent se répéter ici.

Il rappelle que les questionnaires aux urgences permettent d'identifier très vite les cas potentiels. Les équipements de protection sont disponibles, selon lui.

Le ministre de la Santé admet toutefois qu'il reste du travail à faire. « J'ai donné la directive de faire en sorte que dans le réseau, on commence à faire des séances d'entraînement plus régulières qui touchent le maximum de monde », dit-il.

« Ç'a l'air bête à dire, mais il faut s'entraîner à mettre et à enlever l'équipement. C'est comme dans une salle d'opération, ce n'est pas évident de mettre une blouse sans rien toucher. Et ce l'est encore moins de mettre une blouse du type de celle de l'Ebola sans rien toucher, et encore plus en l'enlevant. » — Gaétant Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux

Le directeur régional de la santé publique, le Dr Donald Aubin, fera d'ailleurs la tournée des établissements de santé pour s'assurer que les procédures sont bien connues par le personnel.

Pour voir le bulletin complet ou pour d’autres vidéos de l’émission «Ça commence bien!», rendez-vous sur le site de V Télé.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Ebola: les symptômes Voyez les images