NOUVELLES
17/10/2014 08:16 EDT | Actualisé 17/12/2014 05:12 EST

Mozambique: le Frelimo est confortablement en tête

MAPUTO, Mozambique - Le candidat du parti au pouvoir au Mozambique disposait vendredi d'une avance confortable dans la foulée du scrutin présidentiel organisé plus tôt cette semaine.

Le ministre de la Défense et candidat du Frelimo, Felipe Nyusi, recueillait 63 pour cent des votes, après le dépouillement d'environ le quart des bureaux de scrutin, selon des résultats dévoilés tard jeudi.

Le leader du principal parti d'opposition Renamo, Afonso Dhlakama, arrivait en deuxième place avec près de 30 pour cent des voix.

Le leader du nouveau parti Mouvement démocratique du Mozambique, Daviz Simango, prenait le troisième rang avec 7,5 pour cent de la faveur populaire.

Le vote de mercredi a été suivi de près par des investisseurs étrangers qui salivent face aux gigantesques réserves de gaz naturel et de charbon d'un pays dévasté par une guerre civile entre Frelimo et Renamo après l'indépendance du Portugal, dans les années 1970.

Les deux organisations ont signé un accord de paix en 1992, mais des violences sporadiques éclatent depuis quelques années. Le vote s'est malgré tout déroulé pacifiquement, en dépit de quelques allégations d'irrégularités.

M. Nyusi était essentiellement inconnu du public avant de prendre la tête du Frelimo grâce à l'appui du président sortant Armando Guebuza et d'hommes d'affaires bien nantis qui ont récemment fait fortune dans le nord du pays, la région d'origine de M. Nyusi.