DIVERTISSEMENT
16/10/2014 10:36 EDT | Actualisé 17/10/2014 09:48 EDT

«SNL Québec» : les comédiens nous vendent quelques-uns de leurs secrets (PHOTOS)

Télé-Québec

Autre mois, autre rendez-vous. Les troupes de SNL Québec viendront égayer cette chaude mi-octobre ce samedi, avec leur invité Antoine Bertrand et, aux intermèdes musicaux, le groupe Random Recipe.

Après trois éditions de SNL Québec, présentées en février, mars et septembre dernier, le public connaît maintenant un peu mieux la bande de jeunes comédiens qui donne vie à ce joyeux délire. Katherine Levac, Mathieu Quesnel, Léane Labrèche-Dor, Pier-Luc Funk, Virginie Fortin et Phil Roy sont désormais des visages familiers pour les téléspectateurs et ont déjà leurs personnages attitrés, qui leur colleront longtemps à la peau, qu’on pense à la Paige Beaulieu de Katherine ou la dame outrageusement snob de Virginie. Phil, lui, aura peut-être sa place dans les archives médicales du Québec pour nous avoir enseigné comment «inchoumer» peut être fatal.

Le Huffington Post Québec s’est amusé à poser quelques questions aux six acteurs-vedettes de SNL Québec. La thématique ? Saturday Night Live et son pendant québécois, mais aussi les petits secrets de coulisses de l’émission…

Mathieu Quesnel

mathieu quesnel


Que représente pour toi l’aventure SNL Québec, tant à titre personnel que professionnel?

«Une chance inouïe d’inventer et de jouer des tas de personnages comiques, avec une équipe d’acteurs, d’humoristes et d’auteurs que j’admire et qui me poussent à me dépasser.»

Étais-tu adepte de Saturday Night Live avant que l’émission soit adaptée ici? As-tu un sketch-culte, qui t’a particulièrement marqué?

«J’ai toujours été un fan des grands acteurs qui sont passés par SNL, comme Will Ferrell, Jim Carrey, Adam Sandler et Mike Myers, même si je ne regardais pas nécessairement l’émission le samedi soir. C’est vraiment avec l’arrivée de YouTube que j’ai pu voir et revoir les meilleurs moments de SNL. Dick In A Box demeure l’un des sketchs que je ne me tannerai jamais de regarder.»

Quelle personnalité rêves-tu d’imiter ou de parodier dans le cadre de SNL Québec? Qu’elle soit québécoise, internationale, peu importe, laisse aller ton imagination!

«Kevin Parent, Grand Corps Malade, Plume Latraverse, le petit Jérémy et Bibi, de Bibi et Geneviève.»

Qui est ton idole de tous les temps en comédie? Encore une fois, québécoise ou internationale, qu’elle ait participé ou pas à Saturday Night Live, pas de limites…

«J’en ai plusieurs : Woody Allen, Jacques Villeret, les Monty Python, RBO, Elvis Gratton, Marc Labrèche et Bruno Blanchet.»

Vous avez une fabuleuse brochette d’invités pour les prochaines éditions de SNL. Quelle personnalité québécoise aimerais-tu voir s’ajouter à cette liste?

«Pauline Martin.»

Taquinons un peu tes collègues. Entre toi et moi (et les lecteurs du Huffington Post Québec…), lequel des comédiens est le plus gaffeur sur le plateau?

«Je dirais Léane, parce qu’elle fait trébucher la régisseure à chaque tournage. Est-ce volontaire? De plus, elle oublie que son micro est ouvert et elle dit des obscénités. Est-ce que je fabule en ce moment…?»

Lequel des comédiens a le plus de difficulté à apprendre ses textes?

«Hum… Je dirais que c’est Phil. Mais c’est aussi lui le meilleur pour inventer du texte, donc ça ne paraît pas quand il se trompe.»

Lequel des comédiens est le plus discipliné?

«Très certainement moi, du moins quand il est temps d’arrêter de niaiser et d’écouter les producteurs. Sinon, Kate est très diplomate et patiente, même si elle me vole régulièrement mes textes.»

Au contraire, lequel est le plus dissipé?

«Pierre-Luc, tout juste devant Phil.»

Lequel des comédiens est le plus grand fan invétéré de Saturday Night Live?

«Virginie.»

Virginie Fortin

leane labrechedor

Que représente pour toi l’aventure SNL Québec, tant à titre personnel que professionnel?

«Ça représente beaucoup de plaisir avec des gens nonos sur le plan personnel, et un rêve qui se réalise sur le plan professionnel. Ça représente beaucoup de perruques, des costumes pas possibles, et un petit stress un samedi par mois.»

Étais-tu adepte de Saturday Night Live avant que l’émission soit adaptée ici? As-tu un sketch-culte, qui t’a particulièrement marquée?

«Oui, j’ai toujours été fan. Il y a donc beaucoup de sketchs qui m’ont marquée. Encore la semaine dernière, j’ai adoré Inside SoCal, deux Californiens sans charisme qui «animaient» un «bulletin de nouvelles». Sinon, j’ai toujours adoré Kristen Wigg et Fred Armisen en Garth and Kat au Week-End Update

Quelle personnalité rêves-tu d’imiter ou de parodier dans le cadre de SNL Québec? Qu’elle soit québécoise, internationale, peu importe, laisse aller ton imagination!

«J’adore les imitations. Je n’ai pas de rêve en particulier, j’aime les défis. De Ginette Reno à Lady Gaga, en passant par Marina Orsini, bring it on

Qui est ton idole de tous les temps en comédie? Encore une fois, québécoise ou internationale, qu’elle ait participé ou pas à Saturday Night Live, pas de limites…

«Sur Saturday Night Live, je dois dire Will Ferrell, Kristen Wigg, Tina Fey. Sinon, j’aime le jeu de Steve Carell, j’aime l’humour d’Anthony Jeselnik, je trippe sur Stewart Lee… J’ai beaucoup d’idoles, finalement!»

Vous avez une fabuleuse brochette d’invités pour les prochaines éditions de SNL. Quelle personnalité québécoise aimerais-tu voir s’ajouter à cette liste?

«Marc Labrèche, Michel Côté, Guylaine Tremblay. Un de ces trois-là. Please! J’espère qu’ils lisent le Huffington Post!»

Taquinons un peu tes collègues. Entre toi et moi (et les lecteurs du Huffington Post Québec…), lequel des comédiens est le plus gaffeur sur le plateau?

«Nous sommes tous professionnels et, à date, personne n’a gaffé. Mais je mettrais un 20$ que Pier-Luc va se faire mal un jour, à force de sauter, grimper et faire des contorsions que sa flexibilité de jeune homme de 20 ans lui permet.»

Lequel des comédiens a le plus de difficulté à apprendre ses textes?

«Ça dépend des mois. La dernière émission, je crois que c’était Mathieu!»

Lequel des comédiens est le plus discipliné?

«Les trois filles. Officiellement plus disciplinées que les garçons!»

Au contraire, lequel est le plus dissipé?

«Les garçons ne sont pas toujours tous là…»

Lequel des comédiens est le plus grand fan invétéré de Saturday Night Live?

«Je pense que c’est moi… En fait, je sais que c’est moi!»

Pier-Luc Funk

pierluc funk

Que représente pour toi l’aventure SNL Québec, tant à titre personnel que professionnel?

«C’est vraiment un projet qui ressemble à un match de boxe : c’est beaucoup d’adrénaline et c’est comme une famille.»

Étais-tu adepte de Saturday Night Live avant que l’émission soit adaptée ici? As-tu un sketch-culte, qui t’a particulièrement marqué?

«Oui, mais je ne suivais pas l’émission. J’aimais bien écouter les sketchs de Lonely Island, un dérivé de SNL, avec mon équipe

d’improvisation. Le sketch I’m On a Boat nous a particulièrement marqués.»

Quelle personnalité rêves-tu d’imiter ou de parodier dans le cadre de SNL Québec? Qu’elle soit québécoise, internationale, peu importe, laisse aller ton imagination!

«Stéphane Crête dans Dans une galaxie près de chez vous.»

Qui est ton idole de tous les temps en comédie? Encore une fois, québécoise ou internationale, qu’elle ait participé ou pas à Saturday Night Live, pas de limites…

«Jim Carrey.»

Vous avez une fabuleuse brochette d’invités pour les prochaines éditions de SNL. Quelle personnalité québécoise aimerais-tu voir s’ajouter à cette liste?

«Martin Matte, Claude Legault, Édith Cochrane.»

Taquinons un peu tes collègues. Entre toi et moi (et les lecteurs du Huffington Post Québec…), lequel des comédiens est le plus gaffeur sur le plateau?

«Phil Roy. Un jour, pendant un sketch où je jouais être inconscient, il a décidé de me faire boire de la bière, et ça s’est renversé partout sur le plateau.»

Lequel des comédiens a le plus de difficulté à apprendre ses textes?

«Difficile question. Tout le monde apprend bien ses textes. On n’a pas le choix. Même si on a de la misère, on ne va pas le dire aux autres, et on va arriver sur le plateau bien préparés.»

Lequel des comédiens est le plus discipliné?

«Je dirais que c’est Mathieu Quesnel. Il a une formation professionnelle en théâtre et ça paraît. Il arrive toujours extrêmement bien préparé avec ses personnages et tout. Tandis que nous, on improvise un peu plus, on crée les personnages sur le

moment.»

Au contraire, lequel est le plus dissipé?

«Phil Roy, parce que c’est celui qui rajoute le plus de phrases imprévues dans les textes. Mais ses phrases finissent toujours par être gardées pour le show final. Ses gags sont toujours bons!»

Lequel des comédiens est le plus grand fan invétéré de Saturday Night Live?

«Virginie Fortin.»

Katherine Levac

virginie fortin

Que représente pour toi l’aventure SNL Québec, tant à titre personnel que professionnel?

«À mes yeux, SNL, c’est l’occasion de me faire connaître du public, mais c’est surtout la chance de vivre un trip de gang, où pas mal tout est permis. Pour moi, c’est une chance unique que de faire partie d’une émission au format et à la réputation aussi mythique.»

Étais-tu adepte de Saturday Night Live avant que l’émission soit adaptée ici? As-tu un sketch-culte, qui t’a particulièrement marquée?

«J’étais fan du show avant que le concept soit adapté ici. J’avoue que je n’avais toutefois jamais songé, ou même espéré, en faire partie un jour. Je n’ai pas de sketch préféré en tête; ce sont surtout les interprètes qui m’ont marquée, en particulier Bill Murray.»

Quelle personnalité rêves-tu d’imiter ou de parodier dans le cadre de SNL Québec? Qu’elle soit québécoise, internationale, peu importe, laisse aller ton imagination!

«J’adorerais faire une parodie de l’émission Les Chefs!, L’Épicerie ou Ricardo. J’ai envie de parodier des trucs de cuisine, quand je regarde ces émissions. Il y a tellement de potentiel comique, ça me démange!»

Qui est ton idole de tous les temps en comédie? Encore une fois, québécoise ou internationale, qu’elle ait participé ou pas à Saturday Night Live, pas de limites…

«J’ai toujours beaucoup admiré Anne Dorval. Elle a un comique naturel et une grande sensibilité dans tous ses rôles. Elle ne ressemble à personne. Sinon, j’aime beaucoup le style de Bo Burnham, un humoriste et chanteur américain qui réussit à mêler humour et musique à la perfection.»

Vous avez une fabuleuse brochette d’invités pour les prochaines éditions de SNL. Quelle personnalité québécoise aimerais-tu voir s’ajouter à cette liste?

«Des comiques comme Anne Dorval, Élise Guilbault, Les Denis Drolet, Bruno Blanchet, François Bellefeuille… La liste est longue, mais je trouve qu’on est déjà assez choyés avec la belle brochette d’artistes choisis pour les émissions à venir!»

Taquinons un peu tes collègues. Entre toi et moi (et les lecteurs du Huffington Post Québec…), lequel des comédiens est le plus gaffeur sur le plateau?

«Je pense que Phil et Pier-Luc ont une énergie plus «gamine» que le reste du groupe. Avec eux, ça peut facilement dégénérer, et j’ai du mal à ne pas décrocher tellement je ris. En bout de ligne, ça donne les meilleurs sketchs.»

Lequel des comédiens a le plus de difficulté à apprendre ses textes?

«On n’apprend pas tous nos lignes au même rythme mais, le samedi, tout le monde sait son texte. Ce qui est cool, avec les autres comédiens, c’est que j’ai entièrement confiance en chacun d’entre eux et en leur capacité d’improvisation. C’est un peu la base de SNL…»

Lequel des comédiens est le plus discipliné?

«Je pense que Léane et Mathieu sont les plus matures et les plus disciplinés. Ils ont une éthique de travail hors pair. Pendant les

répétitions, je vais liker des photos sur Instagram ; eux, ils vont apprendre leurs textes de manière professionnelle et efficace.

Sérieusement, je devrais faire comme eux!»

Au contraire, lequel est le plus dissipé?

«Je dirais Phil et Pier-Luc. Mais le résultat n’en souffre pas, au contraire. C’est leur manière de travailler et de trouver de nouvelles idées.»

Lequel des comédiens est le plus grand fan invétéré de Saturday Night Live?

«Je dirais Virginie et moi. C’est certain qu’on va brailler si on assiste au vrai show, live, un jour! Un enregistrement de SNL et, en même temps, du Tonight et du Late Night Show

Phil Roy

phil roy

Que représente pour toi l’aventure SNL Québec, tant à titre personnel que professionnel?

«Pour moi, SNL, c’est la possibilité de travailler en équipe! Le métier d’humoriste est très solitaire, alors c’est vraiment un autre monde! Et ça fait vraiment du bien de voir des gens!»

Étais-tu adepte de Saturday Night Live avant que l’émission soit adaptée ici? As-tu un sketch-culte, qui t’a particulièrement marqué?

«On nous demande toujours cette question (rires). Et, à chaque fois, je me sens mal de répondre non. Je n’étais pas un adepte de SNL. J’écoutais les sketchs qui sortaient sur le web, mais ce n’était pas un rendez-vous immanquable pour moi. Or, rassurez-vous, j’ai fait mes devoirs de rattrapage!»

Quelle personnalité rêves-tu d’imiter ou de parodier dans le cadre de SNL Québec? Qu’elle soit québécoise, internationale, peu importe, laisse aller ton imagination!

«En fait, comme je regarde beaucoup la télévision, à chaque fois que je vois une publicité, je veux en faire une parodie! Mais j’aimerais beaucoup jouer un mauvais voleur.»

Qui est ton idole de tous les temps en comédie? Encore une fois, québécoise ou internationale, qu’elle ait participé ou pas à Saturday Night Live, pas de limites…

«J’aime les gens chez qui je me reconnais. J’adore donc Seth Rogen, Chris Farley, Jonah Hill, et autres chubby nice guys du genre!»

Vous avez une fabuleuse brochette d’invités pour les prochaines éditions de SNL. Quelle personnalité québécoise aimerais-tu voir s’ajouter à cette liste?

«Dès la première rencontre avec la troupe de SNL, on nous avait posé cette question, et j’avais répondu Normand Brathwaite et Antoine Bertrand. Donc, à date, j’ai eu les animateurs que je voulais!»

Taquinons un peu tes collègues. Entre toi et moi (et les lecteurs du Huffington Post Québec…), lequel des comédiens est le plus gaffeur sur le plateau?

«Pier-Luc Funk et moi, on forme un pas pire duo de niaiseux (rires). D’ailleurs, on n’a jamais réussi le sketch du tatoueur sans rire, même live!»

Lequel des comédiens a le plus de difficulté à apprendre ses textes?

«Personne, étant donné qu’on doit tous savoir nos textes, pas mal tout le monde les connaît. Mais c’est sûr que Mathieu, Léane et Pier-Luc, qui sont des acteurs à la base, ont plus l’habitude que les autres.»

Lequel des comédiens est le plus discipliné?

«Kate, et de loin!»

Au contraire, lequel est le plus dissipé?

«Le duo Pier-Luc et Phil. Ensemble, on peut être, à la limite, gossants!»

Lequel des comédiens est le plus grand fan invétéré de Saturday Night Live?

«Virginie est une réelle référence dans le domaine SNL. Elle l’écoute semi-religieusement. Elle connaît les sketchs par cœur! Je ne voudrais pas être auteur sur SNL Québec, de peur de me faire dire : «Ils ont déjà fait ça en 1997…», par elle!»

Léane Labrèche-Dor

katherine levac

Que représente pour toi l’aventure SNL Québec, tant à titre personnel que professionnel?

«Au niveau personnel, SNL me fait rencontrer des gens géniaux. Ça me fait travailler de très près avec cinq personnes géniales et talentueuses et, d’un peu plus loin, avec un noyau de travail allumé et généreux et, d’encore loin, avec une super équipe, drôle, sympa et efficace! Au niveau professionnel, ça montre une facette de jeu toute autre à ce que j’ai pu faire auparavant. Et c’est une belle visibilité.»

Étais-tu adepte de Saturday Night Live avant que l’émission soit adaptée ici? As-tu un sketch-culte, qui t’a particulièrement marquée?

«Oui, très. Il y a tellement de sketchs-cultes dans lesquels on peut piger! C’est quand même 40 ans de matériel. C’est trop dur de n’en nommer qu’un. Parce qu’il y a mille raisons différentes d’aimer un sketch. Parfois, c’est clairement le texte, d’autres fois, le jeu, et d’autres fois, c’est juste délicieux, parce que les comédiens décrochent! Il y a Dick In A Box, Garth And Kat, Stefon, V-Neck Battle, More Cowbell, Debbie Downer…»

Quelle personnalité rêves-tu d’imiter ou de parodier dans le cadre de SNL Québec? Qu’elle soit québécoise, internationale, peu importe, laisse aller ton imagination!

«Il y a un sketch que j’avais a-do-ré à SNL, et c’est une parodie de Real Housewive, avec les princesses de Disney. C’est le genre d’imitation qui me plaît beaucoup, parce que c’est très ouvert. Je n’ai pas un don particulier pour les imitations, alors ce serait plus drôle et plus simple d’imiter ou de parodier des personnages!»

Qui est ton idole de tous les temps en comédie? Encore une fois, québécoise ou internationale, qu’elle ait participé ou pas à Saturday Night Live, pas de limites…

«Ouf… Pas facile. Kristen Wiig, Jim Carrey, Steve Carell…»

Vous avez une fabuleuse brochette d’invités pour les prochaines éditions de SNL. Quelle personnalité québécoise aimerais-tu voir s’ajouter à cette liste?

«Je pense que Christian Bégin serait un bon choix. Je caresse le rêve que Guy Nadon soit invité. Et, du côté féminin, Anne Dorval et Élise Guilbault.»

Taquinons un peu tes collègues. Entre toi et moi (et les lecteurs du Huffington Post Québec…), lequel des comédiens est le plus gaffeur sur le plateau?

«Je pense que c’est Pier-Luc. Mais c’est aussi parce qu’il est souvent assigné à des rôles de nerveux, de jeunes maladroits, et il est physiquement impliqué. Une fois, dans un sketch, Pier-Luc devait éteindre une flamme de chandelle avec ses doigts, et c’était un échec monumental à la générale. Il a tellement gossé sur la flamme que j’ai complètement, solidement décroché. Évidemment, dit comme ça, ça paraît banal, il fallait vraiment le vivre, mais Dieu qu’il me fait rire!»

Lequel des comédiens a le plus de difficulté à apprendre ses textes?

«C’est différent à chaque épisode, ça dépend vraiment des sketchs, de la quantité de texte que chacun doit apprendre. Souvent, dans des procédés comiques, il y a des répétitions, mais avec de légères variantes, ce qui rend parfois l’apprentissage laborieux.»

Lequel des comédiens est le plus discipliné?

«Je pense que c’est Kate. Elle est vraiment sérieuse dans le travail. C’est à dire qu’elle est drôle, mais elle fait ce qu’elle a à faire,

le plus rapidement possible, et le mieux du monde. C’est rare qu’il faille la ramener à l’ordre, disons.

Au contraire, lequel est le plus dissipé?

«Le duo Pier-Luc et Phil. Deux grands et beaux nonos, qui vivent une bromance inégalable. Ils sont très cons, très niaiseux, ils partent dans tous les sens, et ils sont immensément drôles.»

Lequel des comédiens est le plus grand fan invétéré de Saturday Night Live?

«Je suis une assez grosse fan, vraiment. Mais je pense que c’est Virginie. Virginie est fan depuis très, très longtemps. Elle est allée étudier la comédie stand up à Chicago, dans une école réputée pour avoir pondu des comédiens de SNL, si je ne me trompe pas. Elle connaît pas mal tout, et a vu pas mal tout, aussi. Notre rêve, à court terme, c’est vraiment d’aller passer une fin de semaine à New York et d’aller assister à un enregistrement de SNL et, en même temps, du Tonight et du Late Night Show

Nouveauté pour le reste de la saison, Mickaël Gouin et Guillaume Girard se joignent à l’équipe de comédiens pour livrer les Nouvelles SNL, en remplacement de Mathieu Quesnel qui, lui, se consacrera davantage aux différents sketchs. Le Saturday Night Live original compte, lui aussi, sur deux acteurs dévoués exclusivement au faux bulletin de nouvelles hebdomadaire, le Weekend Update.

Mickaël Gouin fait partie de l’équipe d’auteurs de SNL Québec depuis les débuts de l’émission et a joué dans 19-2, Les bobos, La galère et Les jeunes loups et, au théâtre, dans Cinq visages pour Camille Brunelle et S’embrasent. Guillaume Girard, pour sa part, a été de la distribution des Bobos et de Frank Vs Girard et a été scénariste sur plusieurs projets, dont la série jeunesse Il était une fois dans le trouble.

SNL Québec, ce samedi, à 21h, sur les ondes de Télé-Québec, et en rediffusion le vendredi, à 22h.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photoLes nouveautés télé québécoises de 2014-2015 Voyez les images