NOUVELLES
16/10/2014 04:02 EDT | Actualisé 16/10/2014 04:02 EDT

L'infirmière infectée par l'Ebola a été autorisée à voyager

ASSOCIATED PRESS
A worker enters the Frontier Airlines plane that Amber Vinson flew from Cleveland to Dallas on Monday, at a terminal at Cleveland Hopkins International Airport Wednesday, Oct. 15, 2014, in Cleveland. Vinson is the second nurse to be diagnosed with Ebola at the Texas Health Presbyterian Hospital in Dallas. Ohio health officials aren't sure how many people came into contact with Vinson as she visited family in the Akron area days before being diagnosed with the disease.(AP Photo/Tony Dejak)

Les autorités sanitaires américaines ont autorisé la deuxième infirmière infectée par le virus Ebola aux États-Unis à prendre l'avion même si elle avait un peu de fièvre. Elles envisagent désormais d'interdire aux personnes dans cet état de voyager, selon une source anonyme de l'AFP.

L'infirmière Amber Vinson a visité sa famille dans la région d'Akron, en Ohio, quelques jours après le décès du premier patient traité pour l'Ebola en sol américain, Thomas Eric Duncan. C'est lors de l'embarquement pour son voyage de retour, à Cleveland, que la jeune femme a été interceptée. Elle avait été placée dans la catégorie des personnes « sous surveillance renforcée ».

Thomas Eric Duncan est mort dans un hôpital de Dallas le 8 octobre dernier après avoir été infecté par le virus Ebola au Liberia.

Les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont discuté avec la jeune infirmière. « La décision de la laisser prendre l'avion a été prise, dans ce cas, à partir de ce qu'elle a bien voulu nous dire sur son état », a expliqué la porte-parole des CDC, Barbara Reynolds.

Le directeur des CDC Thomas Frieden a déclaré mercredi qu'Amber Vinson « faisait partie des personnes qui avaient été exposées à Ebola ».

Les CDC évaluent la possibilité d'interdire de vol les personnes dans le même cas que Mme Vinson. « Nous sommes en train d'en discuter. Il est plus important que jamais que ces personnes soient en observation », a affirmé une source de l'AFP sous couvert d'anonymat. « Nous avons juste besoin d'une vérification indépendante », a ajouté cette personne.

Les 132 personnes qui étaient à bord du même avion que Mme Vinson seront contactées par les services de santé qui rappellent toutefois que les risques de contagion sont faibles. « Elle n'a pas vomi. Elle ne saignait pas. Donc le risque de contagion est très bas, mais à cause de cette marge de précaution supplémentaire nous allons tous les contacter », a déclaré M. Frieden.

Amber Vinson été transférée à l'hôpital universitaire d'Emory, à Atlanta, en Géorgie, où deux missionnaires ayant séjournés au Liberia, ont été soignés et guéris.

Dimanche, une première infirmière âgée de 26 ans, Nina Pham, avait aussi été infectée par le virus après s'être occupée de Thomas Eric Duncan. Son cas a été confirmé dimanche et elle a été placée en isolement.

En France, les autorités ont décidé d'imposer des contrôles aux passagers en provenance de Conakry, en Guinée. La Guinée est le seul pays d'Afrique de l'Ouest touché par le virus Ebola qui dispose d'un lien quotidien avec la France. Aucun cas d'Ebola n'a été répertorié à ce jour.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les pays où Ebola s'est déclaré Voyez les images