NOUVELLES
16/10/2014 10:44 EDT

Avalanche mortelle au Népal: la Québécoise Sonia Lévêque a frôlé la mort

Facebook

La randonneuse québécoise Sonia Lévêque se trouvait sur les sentiers de l'Annapurna mardi, avec son conjoint et un groupe de randonneurs, lorsqu'ils ont été emportés par une puissante avalanche. Elle a accepté de partager avec nous le récit de ce voyage en montagne qui s'est transformée en tragédie.

Encore ébranlée par cette épreuve, Sonia Lévêque raconte que le groupe de marcheurs a été surpris par cette chute de neige où de gros blocs de neiges se mêlaient à des roches qui dévalaient la pente à toute vitesse. Une neige lourde et compacte dont il était difficile de se sortir, raconte Sonia Lévêque.

Les randonneurs n'ont jamais eu une chance de se mettre à l'abri.

L'avalanche, qui était très large, a emporté le groupe de marcheurs. Si Sonia Lévêque et son conjoint en sont sortis indemnes, trois membres du groupe n'ont pas eu cette chance.

« Nous [elle et son conjoint] avons été emportés sur une dizaine de mètres. Nous avons été ensevelis jusqu'à la taille. Nous avons été très chanceux. Mais nos amis en avant et en arrière ont été emportés. »

— Sonia Lévêque

En dépit de leurs efforts pour retrouver les disparus ensevelis dans plus de 20 mètres de neige, les survivants ont dû se résigner à quitter la zone pour tenter de sauver leur vie en gagnant un refuge dans la montagne, où des marcheurs hollandais leur sont venus en aide en attendant d'être secourus par des hélicoptères de l'armée népalaise.

Près de 200 randonneurs se trouvaient sur les flancs de l'Annapurna mardi lorsqu'une tempête de neige a provoqué des avalanches meurtières dans cette partie de l'Himalaya. Des dizaines de randonneurs, dont plusieurs Canadiens, sont portés disparus.