POLITIQUE
16/10/2014 04:03 EDT | Actualisé 16/10/2014 04:08 EDT

Achat de Vision Globale: PKP n'a eu aucun impact sur les discussions, dit Investissement Québec

PC

Investissement Québec confirme être toujours en discussions avec Québecor Media international et une deuxième compagnie, Clearlake international, toutes deux intéressées à mettre la main sur Vision Globale, propriétaire notamment des Studio Mel's. La décision devrait être prise au cours des prochaines semaines.

Un texte de Julie Dufresne

« On était avancés dans nos discussions », affirme la porte-parole Chantal Corbeil. « Mais il n'y a pas d'acheteur retenu à l'heure actuelle. »

Elle soutient que la médiatisation de l'affaire, les révélations concernant l'intervention de Pierre Karl Péladeau auprès du ministre Jacques Daoust et les deux appels logés chez Investissement Québec pour plaider en faveur de Québécor n'ont en rien retardé ou accéléré le processus jusqu'à maintenant.

« Il n'est pas rare que des entrepreneurs ou même des lobbyistes nous appellent, dit Chantal Corbeil. Mais le critère de sélection demeure la meilleure offre d'achat. Investissement Québec fera une analyse rigoureuse des dossiers, peu importent les appels ou la médiatisation. »

La porte-parole refuse de préciser si c'est PKP lui-même qui a communiqué avec Investissement Québec. Elle ne veut pas non plus préciser s'il y a eu d'autres formes de communications.

Chantal Corbeil indique toutefois que le cabinet du ministre responsable d'Investissement Québec est régulièrement en contact avec la société d'état.

Enquête en cours

La semaine dernière, le ministre Jacques Daoust s'est dit surpris de l'intervention de PKP, estimant qu'il s'était avancé « en terrain glissant », Pierre Karl Péladeau étant l'actionnaire majoritaire de Québecor.

Le commissaire à l'éthique de l'assemblée Nationale a ouvert une enquête en raison du potentiel conflit d'intérêts du député de St-Jérôme.

Pour sa part Pierre Karl Péladeau s'est défendu sur sa page Facebook: « Si je me suis placé en situation d'apparence de conflit d'intérêts en regard du Code d'éthique et de déontologie des députés de l'Assemblée nationale du Québec, je m'en excuse. Je vais rapidement contacter le Commissaire à l'éthique pour clarifier cette question. »

Le bureau du Commissaire à l'éthique se garde d'indiquer si le député Péladeau est effectivement entré en contact avec lui depuis.