NOUVELLES
15/10/2014 03:46 EDT | Actualisé 15/12/2014 05:12 EST

Nouvelles mesures sur la représentation féminine dans les sociétés

MONTRÉAL - Les autorités en valeurs mobilières de sept provinces — dont le Québec — et deux territoires ont annoncé mercredi des modifications relatives à l'information sur la représentation féminine au conseil d'administration et à la haute direction de sociétés.

En vertu des amendements adoptés, les entreprises devront avoir des cibles quant à la représentation féminine.

Les sociétés devront également dévoiler la durée du mandat et les autres mécanismes de renouvellement des membres de leur conseil d'administration.

Ces nouvelles règles entreront en vigueur à compter du 31 décembre prochain. Outre le Québec, elles s'appliqueront en Ontario, au Manitoba, à la Saskatchewan, au Nouveau-Brunswick, à Terre-Neuve-et-Labrador ainsi qu'à la Nouvelle-Écosse.

Les autorités en valeurs mobilières du Nunavut ainsi que des Territoires du Nord-Ouest ont également adopté ces modifications.

Par voie de communiqué, la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario a indiqué que ces amendements vont accroître la transparence fournie aux investisseurs afin de les aider à prendre leurs décisions d'investissement.

«Nous avons apporté à notre régime d'information d'importants changements susceptibles de favoriser une plus grande représentation des femmes au conseil d'administration et à la haute direction des émetteurs», a souligné son président et chef de la direction, Howard Wetson.

Selon lui, les investisseurs des territoires participants avaient fait valoir l'importance de ce dossier auprès des différentes autorités en valeurs mobilières.