NOUVELLES
15/10/2014 04:21 EDT | Actualisé 15/12/2014 05:12 EST

Le lanceur Jeremy Guthrie, des Royals, s'excuse pour le port d'un chandail

KANSAS CITY, États-Unis - Le lanceur Jeremy Guthrie, des Royals de Kansas City, arborait un chandail aux couleurs de son équipe lorsqu'il s'est présenté dans la salle de conférence de presse du Stade Kauffman, mercredi, et a immédiatement présenté ses excuses pour celui qu'il portait à peine 12 heures plus tôt.

Après que les Royals eurent battu les Orioles de Baltimore 2-1 pour se donner ainsi une avance de 3-0 dans la série de championnat de la Ligue américaine, mardi, Guthrie s'est présenté devant les journalistes avec un chandail que lui avait envoyé un partisan et sur lequel était inscrit «These O's Ain't Royal».

Cette phrase est une variation de paroles d'une chanson du rappeur américain Chris Brown, qui s'intitule «Loyal».

Guthrie, qui a passé cinq saisons avec Baltimore, a été critiqué pour le port du chandail. En plus d'offenser plusieurs fans des Orioles, le chandail a suscité la controverse en raison de la nature vulgaire et méprisante des paroles originales de la chanson.

Guthrie a confié qu'il connaissait la chanson de Brown et qu'il l'a peut-être entendue deux ou trois fois. Mais il ne pensait pas que le chandail allait provoquer une telle réaction.

Il a d'ailleurs passé la journée de mercredi à envoyer des messages-textes à ses amis qui évoluent avec les Orioles, et s'est servi de son compte Twitter pour s'excuser auprès des partisans de son ancienne équipe. Le lanceur Chris Tillman, des Orioles, a admis avoir reçu un message-texte, mais il a alors fait savoir qu'il n'avait pas eu le temps de lui répondre.

«Je me suis déjà excusé auprès de plusieurs personnes parce que je n'avais aucunement l'intention d'offenser quiconque, a affirmé Guthrie. Si vous me connaissez, je ne suis pas une personne qui affectionne les confrontations. Le chandail m'a été envoyé, et il prendra la direction de la poubelle parce que c'est probablement la place qui lui revient.»

Le gérant des Orioles, Buck Showalter, n'était pas au courant de la controverse, mais une question a provoqué un échange plutôt amusant.

Lorsqu'il a été informé du fait que Guthrie avait porté un chandail avec une variante des paroles d'une chanson du rappeur, Showalter y est allé de la réplique suivante : «Chris Brown donne son avis sur les Royals et les O's dans une chanson?»

«Quelle est la phrase originale?», a ajouté Showalter.

Un porte-parole des autorités du baseball majeur est alors intervenu pour rappeler que la conférence de presse était télévisée en direct, et qu'il était donc préférable de ne pas lui préciser les détails.

Plus tard, Showalter a admis posséder certains chandails — dont certains aux propos un peu délicats — dans sa garde-robe, mais il a aussi déclaré qu'il ne les portait pas dans des endroits où ils pourraient être vus.

«Je pourrais offenser quelqu'un», a-t-il lancé.