NOUVELLES
15/10/2014 06:37 EDT | Actualisé 15/10/2014 06:38 EDT

Inégalités hommes-femmes: des progrès dans l'éducation

www.thomsonsafaris.com and the organization who planned it for us: www.familyadventures.com. This was published in the Thomson Safaris catalog for 2008-2009: www.thomsonsafaris.com/moreinfo.asp" data-caption="These students were waiting patiently for their friends to finish giving a performance. Afterwards, we played a game of soccer with them. This girl was smiling the entire time we visited the school. Although this has an Attribution-ShareAlike license on it, I do not have a model release. I highly recommend the tour company we used on this trip: www.thomsonsafaris.com and the organization who planned it for us: www.familyadventures.com. This was published in the Thomson Safaris catalog for 2008-2009: www.thomsonsafaris.com/moreinfo.asp" data-credit="DavidDennisPhotos.com/Flickr">

En dix ans, les inégalités hommes-femmes en matière d'accès à l'éducation se sont réduites mais sur le front de l'emploi, les progrès ont été plus lents, souligne mercredi une étude du Boston Consulting Group (BCG), publiée à l'occasion du Women's forum à Deauville en France.

Selon cette étude, réalisée en partenariat avec le Women's Forum, avec le soutien de l'OCDE, au cours des dix dernières années, en primaire (6 à 11 ans), le monde s'est rapproché d'un objectif de scolarisation universelle: 91% en moyenne, à comparer avec 86% il y a dix ans.

Et l'"indice de parité" est passé de 95 filles pour 100 garçons scolarisés, à 98 filles scolarisées.

En effet, deux tiers des "nouveaux enfants" scolarisés en dix ans sont des filles.

Toutefois, selon cette étude, d'importants progrès restent à faire dans le secondaire: seuls 78% des enfants entre 12 et 16 ans vont à l'école et les filles y sont un peu moins présentes que les garçons (96 pour 100).

Les progrès en matière d'écart entre hommes et femmes dans l'emploi sont également notables mais ils ont été ralentis par la crise, poursuit l'étude. La part des femmes dans la population active est passée de 54% en 2000 à 57% en 2012. Elle a toutefois baissé dans trois pays (en Inde, passant de 36% à 30%, en Chine, passant de 77% à 70% et aux Etats-Unis, passant de 70% à 67%).

Comme il y a dix ans, le monde des systèmes d'information et de la technologie reste un monde d'hommes, poursuit l'étude.

Le nombre des femmes entrepreneures a progressé: en 2011, 41% des travailleurs indépendants, avec ou sans salarié, étaient des femmes, contre 35% en 2004.

"Si des mesures encourageant l'entrepreneuriat féminin étaient mises en place, le nombre de femmes entrepreneurs pourrait s'accroître de 53 millions d'ici à 2025, générant ainsi 28 millions d'emplois dans le monde", affirme Agnès Audier, directrice associée au BCG à Paris, dans un communiqué.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les meilleurs et les pires pays pour les femmes selon le Forum économique Mondial Voyez les images