Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Cas suspect d'Ebola en Abitibi: les autorités ne prennent aucun risque

MONTRÉAL _ Les autorités de santé publique d'Abitibi-Témiscamingue n'ont pris aucune chance avec un patient qui s'est présenté dans un établissement de santé avec des symptômes qui pourraient s'apparenter au virus Ebola.

La Direction de la santé publique régionale, qui ne veut donner aucune information sur l'identité, le sexe du patient et l'endroit où il a été hospitalisé, estime toutefois qu'il s'agit d'un cas à faible risque.

La personne a aussitôt été placée en isolation dans ce que l'on appelle une chambre à pression négative où elle ne peut avoir de contact physique ou aérien avec qui que ce soit et le personnel traitant est aussi soumis à un protocole très strict.

Des analyses de laboratoire visant à déterminer s'il s'agit du foudroyant virus africain ont été demandées tant au laboratoire de santé publique du Québec qu'au laboratoire national de santé publique de Winnipeg et les résultats seront connus d'ici 24 à 48 heures.

Les personnes qui ont été en contact avec le ou la patiente ont également été rejointe mais se sont fait dire de ne pas s'inquiéter car les autorités insistent sur le fait que leur niveau de suspicion est faible. Ces personnes ont simplement été avisées de prendre leur température deux fois par jour et de rapporter toute anomalie.

INOLTRE SU HUFFPOST

Ebola: les symptômes

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.