Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'UNEQ réagit face à la faillite des Éditions de la courte échelle

L'Union des écrivaines et écrivains québécois a réagi aujourd'hui à la situation difficile des Éditions de la courte échelle.

L'organisme a assuré qu'il «soutiendra les écrivains concernés et mettra à leur disposition des personnes-ressources qui pourront répondre à leurs questions et les informer de leurs droits dans la situation actuelle. Préoccupée également par les problèmes entourant le paiement de redevances dans les situations de faillite, l’UNEQ interviendra activement auprès des pouvoirs publics et des organismes qui soutiennent le secteur de l’édition pour s’assurer que les solutions envisagées soient dans l’intérêt des écrivains et de leurs droits.»

Depuis le 23 septembre dernier, la courte échelle a cessé ses activités. La nouvelle s'est répandue: tous les employés de la maison d'édition spécialisée en littérature jeunesse ont été mis à pied. Seule la directrice, Hélène Derome, est encore à la barre afin de décider des prochaines actions à mettre en branle.

Plusieurs auteurs n'ont pas été payés depuis que la maison d'édition éprouve des problèmes financiers.

La courte échelle, fondée en 1978, offre depuis plus de 35 ans des oeuvres de la littérature jeunesse. En 1995, la maison d'édition a ajouté une collection adulte à ses activités.

INOLTRE SU HUFFPOST

Livres: 5 nouveautés

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.