Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Orléans Express : Québec autorise les réductions de services

Autocars Orléans Express peut aller de l'avant avec son plan de réductions des services annoncé plus tôt cette année. La Commission des transports du Québec vient de donner son feu vert à la compagnie pour procéder à ces changements, qui ciblent plusieurs régions du Québec.

Orléans Express a convaincu la Commission que les pertes financières de la compagnie menaçaient l'existence même de l'entreprise « si aucune action n'était posée ».

Orléans Express affirme avoir perdu 5 millions de dollars en 2013.

Les réductions de services visent des corridors interurbains situés entre Montréal et les régions de la Montérégie, du Centre-du-Québec, de la Mauricie, de la Capitale nationale, de Chaudière-Appalaches, du Bas St-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Ces mesures, qui seront en vigueur dès le 1er janvier 2015 prévoient également « le maintien d'un niveau de services réduit dans ces régions » alors que d'autres services seront tout simplement abandonnés.

L'annonce des réductions de services avait suscité des inquiétudes auprès de nombreux clients des régions.

La Commission des transports du Québec explique que la réponse favorable accordée à Orléans Express est venue après l'analyse de l'ensemble de la preuve soumise lors des audiences publiques tenues à la fin de l'été dans plusieurs régions du Québec.

La Commission a toutefois indiqué qu'elle convoquera à nouveau la compagnie dans un an, afin « de procéder à une nouvelle analyse de la situation ».

INOLTRE SU HUFFPOST

Électrification des transports à Montréal

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.