Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Rob Ford retournera à l'hôpital pour une deuxième ronde de chimiothérapie

TORONTO, ON - SEPTEMBER 5: Rob Ford makes a point as John Tory looks on at the mayoral debate at the Royal Canadian Legion in Etobicoke.        (Chris So/Toronto Star via Getty Images)
TORONTO, ON - SEPTEMBER 5: Rob Ford makes a point as John Tory looks on at the mayoral debate at the Royal Canadian Legion in Etobicoke. (Chris So/Toronto Star via Getty Images)

TORONTO - Le maire de Toronto, Rob Ford, entamera une deuxième ronde de chimiothérapie mardi, a indiqué son frère, le conseiller municipal Doug Ford.

Rob Ford retournera donc à l'hôpital pour subir des traitements pour son cancer, un liposarcome malin situé dans les tissus adipeux de son abdomen.

Jeudi, le maire, qui avait le teint pâle et semblait fatigué, a déclaré devant les journalistes réunis à l'hôtel de ville de Toronto qu'il avait 50 pour cent de chances de survivre à cette forme rare et agressive du cancer.

M. Ford a subi une première série de traitements de chimiothérapie le mois dernier après la découverte de la tumeur par les médecins. La chimiothérapie lui a fait perdre son bagou, a-t-il dit, mais il reste optimiste.

Ce diagnostic a poussé Rob Ford à abandonner sa campagne de réélection à la mairie de Toronto et à céder sa place à son frère Doug. Rob Ford tentera tout de même de se faire élire comme conseiller municipal.

M. Ford a déclaré que son combat contre le cancer était pour lui la plus difficile bataille d'une année marquée par les scandales, notamment ses révélations entourant sa consommation de crack et son séjour en cure de désintoxication.

Rob Ford's Evolution: A Look Back At The Toronto Mayor's Career (PHOTOS)
Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.