Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les passages impayés peuvent coûter très cher sur le pont de l'A25

Un passage impayé sur le pont de l'A25, peut coûter très cher. « Jusqu'à 250 dollars si on se rend jusqu'au recouvrement », explique Pierre Brien, porte-parole de Concession A25.

Un texte de Francis Labbé

Concession A25, l'organisme qui gère le nouveau pont entre Laval et Montréal sur l'autoroute 25, a mis sur pied un projet pilote l'an dernier pour toucher les passages impayés de certains utilisateurs.

« Nous faisons affaire avec une agence de recouvrement et lui avons confié un montant total à récupérer de 7,7 millions », explique Pierre Brien. « Nous prenons plusieurs moyens pour ne pas en arriver là, mais dans quelques cas, c'est malheureusement nécessaire. »

Concession A25 affirme que quelques usagers ont des dettes assez importantes. « Nous avons quelques créances qui sont dans les 20 000 et plus » ajoute Pierre Brien. « Mais ce sont de très rares exceptions. Nous comptons 70 000 passages par jour sur ce pont et le nombre d'usagers que nous envoyons en collection est de moins de 1 %. »

Grogne

L'Union des consommateurs affirme recevoir des appels à tous les jours de la part d'utilisateurs furieux. « Les gens devraient recevoir normalement un premier avis par la poste » explique Philippe Viel, porte-parole de l'organisme. « Mais plusieurs nous disent n'avoir reçu que le deuxième avis, dont la facture s'élève à plus de 40 $. »

« Si un automobiliste n'a pas de compte ouvert avec Concession A25, une photo est prise de la plaque d'immatriculation. On fait ensuite appel à la SAAQ pour obtenir l'adresse pour la facturation et on fait ensuite affaires avec Postes Canada. Ça fait beaucoup d'intermédiaires et ça augmente les risques d'erreurs », rajoute Philippe Viel.

« Et les consommateurs n'ont pas de moyens de prouver qu'ils n'ont pas passé sur le pont, ni qu'ils n'ont pas reçu le premier avis . Il y a des consommateurs qui ont passé sur ce pont qui se retrouvent à payer plusieurs centaines, voire des milliers de dollars », poursuit Philippe Viel.

« L'affichage ne respectait pas la loi, selon nous, et nous avons déposé un recours collectif qui a été autorisé en janvier dernier. L'affichage a été changé depuis, mais nous croyons qu'il y a toujours des lacunes alors nous attendrons l'issue du recours collectif avant de considérer de nouvelles procédures. Mais nous ne l'excluons pas. »

Pour Concession A25, il importe que les automobilistes prennent des moyens pour profiter des tarifs les plus bas. « Dès que quelqu'un fait plus de deux allers-retours sur le pont, l'ouverture d'un compte avec nous devient une bien meilleure alternative » ajoute Pierre Brien.

« Nous recommandons à toutes celles et ceux qui reçoivent une facture de Concession A25, de la payer immédiatement pour éviter que le montant ne devienne encore plus élevé » prévient pour sa part Philippe Viel.

Futur Pont Champlain

« Les automobilistes seraient prêts à payer le tarif normal s'il y avait un poste de péage conventionnel », poursuit Philippe Viel, de l'Union des consommateurs. « Ce qui est inquiétant, c'est que le système de péage pourrait se retrouver sur le futur pont Champlain. »

« On compte 70 000 passages chaque jour sur le pont de l'autoroute 25. Il y en a beaucoup plus sur le pont Champlain et plusieurs proviennent de l'extérieur de la région. Et même de l'extérieur du pays. C'est inquiétant compte tenu de la bureaucratie. »

INOLTRE SU HUFFPOST

Le futur pont Champlain

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.