NOUVELLES
28/08/2014 06:23 EDT | Actualisé 28/10/2014 05:12 EDT

Ebola: 20 000 personnes menacées selon l'OMS

Anadolu Agency via Getty Images
KENEMA, SIERRA LEONE - AUGUST 26: Members of a volunteer medical team wearing special uniforms, carry the body of an Ebola victim during the burial of 7 people died due to the Ebola virus, in Kptema graveyard in Kenema, Sierra Leone on August 26, 2014. In recent months, Ebola a contagious disease for which there is no known treatment or cure has claimed at least 1429 lives in West Africa, mostly in Sierra Leone, Guinea and Liberia. (Photo by Mohammed Elshamy/Anadolu Agency/Gett Images)

L'organisation mondiale de la santé espère stopper la progression du virus d'Ebola d'ici à trois mois mais s'attend à plus de 20.000 cas de fièvre hémorragique au cours de l'actuelle épidémie, selon un document publié jeudi à Genève.

"Le nombre total de cas de fièvre hémorragique à virus Ebola pourrait dépasser les 20 000" au cours de cette épidémie, a indiqué l'OMS, dans une "feuille de route" soulignant les actions nécessaires que les pays touchés d'Afrique de l'Ouest et leurs partenaires doivent entreprendre pour mettre fin à la plus grande flambée d'Ebola dans l'histoire.

L'OMS souhaite pouvoir stopper la progression de nouveaux cas d'Ebola d'ici trois mois, a-t-elle dit, expliquant avoir besoin de 490 millions de dollars.

Son objectif principal, affirme-t-elle dans le document, est d'"inverser la tendance de nouveaux cas et de nouvelles zones infectées d'ici trois mois, de stopper la transmission dans les capitales et les grandes villes portuaires, et de stopper toute transmission résiduelle d'ici six à neuf mois".

L'OMS a dénombré 3 069 cas d'Ebola, dont 1 552 décès, dans 4 pays d'Afrique de l'Ouest, selon son dernier bilan arrêté au 26 août et publié jeudi à Genève.

Le précédent bilan de cette épidémie, qui continue à progresser de "manière accélérée", faisait état de 2 615 cas dont 1 427 décès au 20 août.

En six jours, l'épidémie a touché 454 personnes supplémentaires, et causé la mort de 125 malades.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

INOLTRE SU HUFFPOST