POLITIQUE
26/08/2014 02:48 EDT | Actualisé 26/10/2014 05:12 EDT

Textos au volant : le gouvernement ontarien envisage d'imposer des amendes salées

Christopher Futcher via Getty Images

TORONTO - Les pénalités imposées aux automobilistes qui envoient des textos tout en conduisant pourraient bientôt être très salées en Ontario.

Le ministre provincial des Transports a indiqué, mardi, qu'il envisageait de présenter de nouveau cet automne un projet de loi qui porterait l'amende maximale pour distraction au volant à 1000 $ et trois points d'inaptitude.

Le précédent projet de loi est mort au feuilleton quand les élections provinciales du 12 juin ont été déclenchées, mais la première ministre libérale Kathleen Wynne avait promis de le réintroduire.

Son parti a remporté la majorité aux élections, et le ministre des Transports, Steven Del Duca, a indiqué qu'il espérait l'adoption du projet de loi durant la séance de l'automne.

Plus tôt cette année, la Police provinciale de l'Ontario avait déclaré que la distraction au volant était devenue la principale cause de décès sur les routes de la province.

En mars, les amendes pour distraction au volant sont passées de 155 $ à 280 $ en Ontario.