NOUVELLES
25/08/2014 04:58 EDT | Actualisé 25/10/2014 05:12 EDT

Ukraine: le président Porochenko dissout le Parlement

AFP via Getty Images
Ukraine's newly elected Foreign Minister Petro Poroshenko speaks to journalists in Kiev on October 9, 2009. Pro-Western President Viktor Yushchenko nominated Porochenko, 44, one of the country's richest men, whose candidacy was voted in by 240 deputies, more than the 226 required. AFP PHOTO/VOLODYMYR STRUMKOVSKY (Photo credit should read VOLODYMYR STRUMKOVSKY/AFP/Getty Images)

Le président ukrainien Petro Porochenko a dissous lundi le Parlement et a convoqué des élections anticipées pour le 26 octobre prochain.

"J'ai décidé de mettre un terme de manière anticipée aux pouvoirs du Parlement", a annoncé le président, cité sur son site internet officiel. "Le nouveau Parlement sera élu le 26 octobre", a-t-il indiqué.

Cette décision du président de dissoudre le Parlement ukrainien, la Verkhovna Rada, était largement attendue après la désintégration en juillet de la coalition gouvernementale au Parlement, et après l'engagement de M. Porochenko, le 1er août, de convoquer des élections législatives dès cet automne et non en 2017 comme cela était initialement prévu.

Le président ukrainien a déclaré lundi qu'il avait le droit de dissoudre le Parlement dans la mesure où un mois s'était écoulé sans qu'une nouvelle coalition ne soit constituée.

Il a, par ailleurs, justifié sa décision en affirmant qu'une partie des députés actuels étaient des partisans de la rébellion séparatiste russophone active dans le sud-est de l'Ukraine.

Les combats entre les insurgés, hostiles aux autorités de Kiev, et les forces loyalistes ont fait en quatre mois plus de 2.200 morts, des milliers de blessés et des centaines de milliers de déplacés et de réfugiés.

"La Verkhovna Rada, dans sa composition actuelle, a soutenu (le président Viktor) Ianoukovitch", a souligné M. Porochenko sur son site officiel. Il a accusé les députés favorables à l'ancien chef de l'Etat d'avoir voté des lois "dictatoriales" sous la présidence de M. Ianoukovitch, chassé par la suite du pouvoir en février dernier par de violentes manifestations d'opposition à Kiev.

De plus, de nombreux députés sont, "sinon des complices et des soutiens directs, au moins des partisans des militants séparatistes", a poursuivi M. Porochenko. "Pouvons-nous vraiment tolérer cela ? Pouvons-nous gagner la guerre de cette manière ?", a-t-il lancé.

M. Porochenko a fait un lien entre sa volonté de voir élire un nouveau Parlement et l'enjeu des combats en cours dans les régions de Donetsk et de Lougansk, appelées Donbass dans l'Est.

"Je considère une victoire dans le Donbass et une victoire des forces réformistes démocratiques à la Verkhovna Rada comme un processus d'ensemble", a déclaré le président.

"Des élections législatives anticipées font partie de mon plan de paix", a poursuivi M. Porochenko, qui a évoqué l'ouverture future d'un "dialogue politique avec le Donbass". "Ceux qui seront élus députés dans le Donbass dans deux mois recevront un mandat et le droit de représenter la région dans les contacts avec le gouvernement central", a-t-il précisé.

Lors de l'élection présidentielle anticipée remportée par M. Porochenko, une grande partie des électeurs du Donbass n'avaient pas participé au scrutin.

L'annonce d'élections législatives le 26 octobre intervient à quelques heures d'un sommet diplomatique mardi à Minsk au Belarus, auquel participeront M. Porochenko, le président russe Vladimir Poutine et des responsables de l'Union européenne.

MM. Porochenko et Poutine devraient à cette occasion tenter de rapprocher leurs positions pour avancer vers un règlement de la crise en Ukraine, dont Moscou attribue la responsabilité au refus des autorités de Kiev de prendre en compte les intérêts des populations russophones de l'est du pays.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Fighting in Ukraine Voyez les images