POLITIQUE
25/08/2014 12:21 EDT | Actualisé 25/08/2014 12:21 EDT

Tournée de Pétrolia : manifestation d'opposants à Gaspé

Radio-Canada

La tournée du Québec du président-directeur général de Pétrolia, Alexandre Gagnon, s'amorce aujourd'hui dans la confrontation.

De passage à Gaspé pour présenter les projets de l'entreprise au milieu des affaires et à des investisseurs, lundi matin, le PDG a été accueilli par un rassemblement de citoyens contre les projets pétroliers. Une vingtaine de manifestants ont perturbé sa conférence.

« Si Pétrolia invite juste les investisseurs, c'est pour ne pas se faire déranger par les gens qui sont concernés », se désole l'un des manifestants, Hugo Lebreton.

« Tout le monde est concerné par les problématiques d'eau. L'eau est le centre de la vie. Avec les lois sur l'eau qui sont proposées, un gâchis assuré s'en vient », s'inquiète-t-il à propos du règlement provincial sur l'eau potable.

Des menaces auraient même été proférées contre un des manifestants par un des participants à la conférence. Une plainte aux policiers sera déposée.

Tournée d'information

Pour le PDG, cette tournée a notamment pour objectif de mieux expliquer les projets de l'entreprise. « Il faut prendre le bâton de pèlerin », dit-il.

« Certains de nos projets vont mieux que d'autres, en termes d'acceptabilité sociale. Mais c'est vrai pour n'importe quel projet. On a déjà manifesté contre les éoliennes, contre la Baie-James », fait valoir le PDG.

« C'est un peu dans la culture québécoise d'a priori s'opposer à ce qu'on ne connaît pas. »

— Alexandre Gagnon, PDG de Pétrolia

Alexandre Gagnon estime par ailleurs que l'appui aux projets de développement pétrolier est fort au Québec, malgré la grande médiatisation des conflits judiciaires sur la question de l'eau potable, notamment à Ristigouche-Sud-Est et à Gaspé.

« On a plus de 11 puits à notre actif de forés en Gaspésie. C'est seulement le puits no 4 qui fait réagir certaines personnes », soutient-il à propos du puits Haldimand.

« Il y a des gens favorables et d'autres complètement défavorables [aux projets pétroliers], peu importe le projet, parce que c'est du pétrole. Et il y a des gens entre les deux qui ont des questions légitimes. C'est à eux qu'on doit se donner de la peine de donner de l'information », croit le PDG.

Mobilisation à Rimouski

En vue de son passage à Rimouski, mardi, un groupe de manifestants se mobilise sur les réseaux sociaux.

Le groupe Manifestons notre désaccord envers les politiques de Pétrolia compte protester devant l'hôtel Le Navigateur.

M. Gagnon sera à Baie-Comeau, jeudi, et à Sept-Îles, vendredi.

INOLTRE SU HUFFPOST