NOUVELLES
25/08/2014 09:22 EDT | Actualisé 25/10/2014 05:12 EDT

Libye: l'Assemblée sortante se réunit à Tripoli sans quorum (TV)

L'Assemblée libyenne sortante, le Conseil général national (CGN), qui a les faveurs des islamistes, a entamé lundi une réunion à Tripoli en dépit de l'absence du quorum réglementaire, ont rapporté des médias locaux.

Les membres présents à la réunion du CGN, dont le mandat a expiré après l'élection du Parlement le 25 juin, ont répondu à un appel des islamistes qui contestent toute légitimité à la deuxième assemblée, qui siège à Tobrouk, à 1.600 km à l'est de Tripoli.

Selon la chaîne de télévision Annabaa, proche des islamistes, la réunion du CGN s'est ouverte en présence de "plus de 80 membres" alors que le quorum est de 94 élus.

La réunion devrait être destinée à examiner l'appel du Parlement de Tobrouk à une intervention étrangère pour protéger les civils, alors que le pays est en proie à l'anarchie et aux violences. Cet appel a été considéré par les islamistes comme un "acte de trahison nationale".

Il est également question d'examiner la possibilité de former un gouvernement alors que la Libye dispose d'un gouvernement dirigé par Abdallah al-Theni et qui a également choisi, pour de raisons de sécurité, d'opérer à partir de Tobrouk.

Après avoir accusé le gouvernement et le Parlement d'être complices de raids aériens contre leurs hommes, menés selon eux par les Emirats arabes unis et l'Egypte, les islamistes ont retiré leur confiance à ces deux institutions, et le CGN a annoncé son intention de reprendre ses activités.

Le Parlement a répliqué en qualifiant de "terroristes" la coalition de milices islamistes Fajr Libya et le groupe jihadiste Ansar Asharia qui contrôle une bonne partie de Benghazi, la deuxième ville du pays, située à 1.000 km à l'est de Tripoli.

mh/emb