NOUVELLES
25/08/2014 01:15 EDT | Actualisé 25/10/2014 05:12 EDT

Libye: la résidence du chef du gouvernement à Tripoli pillée et incendiée

Le chef du gouvernement provisoire libyen, Abdallah al-Theni, a indiqué lundi que sa résidence à Tripoli avait été pillée et incendiée par des miliciens islamistes, dans une conférence de presse à Tobrouk (est), retransmise par une télévision locale.

"C'est l'une des demeures de nombreux Libyens qui ont subi le même sort", dans un quartier du sud de Tripoli, a déclaré M. Theni, en accusant les miliciens islamistes de "Fajr Libya" (Aube de la Libye) de ces exactions.

Le chef du gouvernement a assuré que la sécurité de Tripoli n'était pas assurée en général et que le siège du Conseil des ministres était menacé.

Il a fait état de "menaces, de vols et de pillages" dans la capitale et ajouté que "tous les services publics n'étaient pas capables de fonctionner dans ces conditions".

"La Libye ne peut pas être gouvernée par la force des armes (...) et les armes doivent être aux seules mains de la police et de l'armée", a-t-il souligné.

Les islamistes ont directement défié lundi le gouvernement de M. Theni en convoquant l'Assemblée sortante, le Conseil général national (CGN), qui leur est favorable, et qui a confié à une personnalité pro-islamiste, Omar al-Hassi, la tâche de former en l'espace d'une semaine un "gouvernement de salut national".

mh/hj