NOUVELLES
25/08/2014 01:48 EDT | Actualisé 25/10/2014 05:12 EDT

JEM/1re journée - L'Allemagne et les Etats-Unis sur le bonne voie

L'Allemagne, en dressage, et surtout les Etats-Unis, en reining, ont bien entamé en favoris la conquête des titres par équipes aux Jeux équestres mondiaux (JEM), lors de la journée inaugurale lundi à Caen (nord-ouest).

Les podiums seront établis mardi à l'issue de la deuxième journée.

Sur le rectangle du stade d'Ornano et sous des trombes d'eau pour baptiser les JEM normands, Kristina Sprehe a bien lancé la Mannschaft, avec un score de 78,814.

Certes il manque l'étalon noir Totilas, blessé, mais Isabell Werth et Helen Langehanenberg devraient conforter la position de Sprehe mardi, quand les meilleurs couples, dont la Britannique Charlotte Dujardin et son étalon bai Valegro, dérouleront leur programme.

Les Allemands, dominateurs depuis cinq décennies, avaient abandonné le titre aux Pays-Bas, mis sur orbite par l'exta-terrestre Totilas, en 2010 à Lexington (Etats-Unis).

Quelques semaines après son retour triomphal du Kentucky, le fils de Gribaldi avait été vendu en Allemagne pour un prix record, entre 10 et 15 millions d'euros, selon les sources.

"Mon cheval était très concentré et facile à monter. Cependant, mes piaffers auraient pu être meilleurs et j'aurais pu prendre plus de risques", a indiqué Sprehe, championne d'Europe par équipes, qui visait la barrre de 80,00.

Italien de naissance, mais tombée sous le charme des Etats-Unis et de son épouse Tish, également cavalière, Andrea Fappani a confirmé la domination US sur la discipline du reining que les Etats-Unis ont inventée.

"Je n'avais monté Custom Cash que deux fois avant les Jeux mondiaux. Il avait déjà beaucoup couru avec d'autres professionnels", a expliqué Fappani, crédité de 224 points.

Contrairement aux dresseurs, copieusement +arrosés+, les cavaliers de reining ont aligné leurs figures spectaculaires sous le toit du Hall du Parc des expositions.

La Belge Ann Poels pointe à la 2e place provisoire (222), devant un autre Américain, Jordan larson (221) . La compétition par équipes qualifie aussi pour l'épreuve individuelle, dont la finale est programmée samedi.

asc/jgu