NOUVELLES
25/08/2014 12:26 EDT | Actualisé 25/10/2014 05:12 EDT

Dette: détente historique des taux après un discours de Mario Draghi

Les taux d'emprunt ont atteint lundi des niveaux historiquement bas sur le marché obligataire en zone euro, les investisseurs se précipitant sur les dettes d'Etat après un discours jugé favorable du président de la BCE Mario Draghi.

A 16h00 GMT, le taux à 10 ans de l'Allemagne, qui évolue en sens inverse de la demande, s'est établi à 0,948% sur le marché secondaire où s'échange la dette déjà émise, atteignant un niveau historiquement bas à 0,925% en séance.

Vendredi, il avait terminé à la séance à 0,982%.

De son côté, le taux à 10 ans de la France a suivi la même tendance pour terminer à 1,310%, après avoir atteint 1,285% en séance, contre 1,369% vendredi. Un mouvement qui est intervenu en dépit de l'annonce de la démission du gouvernement français.

Le président François Hollande a demandé au Premier ministre Manuel Valls de "composer un nouveau gouvernement", qui sera annoncé mardi, a annoncé la présidence, après les virulentes critiques de la politique économique gouvernementale formulées pendant le week-end par le ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg.

Les taux évoluant en sens inverse de la demande et des prix, une baisse des taux signifie que la demande pour les titres de dette française augmente.

Dans un discours prononcé au symposium des banquiers centraux à Jackson Hole aux États-Unis, M. Draghi, président de la Banque centrale européenne, s'est dit "confiant" dans le fait que le paquet de mesures annoncées par son institution parviendrait à dynamiser l'économie de la zone euro. Mais il a aussi affirmé être "prêt à ajuster davantage la position de (sa) politique".

Le taux d'emprunt à 10 ans de l'Espagne a plongé à 2,260% avec un plus bas à 2,214%(contre 2,382% vendredi), celui de l'Italie à 2,479% avec un record à 2,440% (contre 2,576%) et celui du Portugal à 3,037% avec un plancher à 2,986% (contre 3,237%).

De son côté, la présidente de la banque centrale américaine (Fed) Janet Yellen n'a pas exclu une hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis plus tôt que prévu si l'emploi progressait davantage.

Dans ce contexte, le nouveau recul en août du moral des entrepreneurs allemands, mesuré par le baromètre Ifo, n'a que peu influé sur les marchés.

Les marchés financiers britanniques étaient fermés en raison d'un jour férié.

Aux États-Unis, le taux à 10 ans reculait à 2,393% contre 2,402% vendredi, tout comme celui à 30 ans 3,142%, contre 3,157% vendredi. Le taux à trois mois était stable à 0,02%.

cc/jbo/nou/plh

CREDIT AGRICOLE

EURONEXT

SOCIETE GENERALE