NOUVELLES
25/08/2014 01:35 EDT | Actualisé 25/10/2014 05:12 EDT

Arabie: peines de 9 à 33 ans de prison pour 17 personnes accusées de "terrorisme"

Une cour spéciale saoudienne a condamné à des peines de 9 à 33 ans de prison 17 personnes accusées d'avoir rejoint une "cellule terroriste" dans le royaume et combattu à l'étranger, a rapporté lundi l'agence officielle SPA.

Le groupe a été reconnu coupable d'avoir "adopté une idéologie terroriste", "désobéi" aux autorités en se rendant à l'étranger pour combattre dans des conflits armés et "rejoint une cellule terroriste" en Arabie saoudite, détaille SPA.

Le groupe avait également "contacté des membres de l'organisation terroriste (...) établi une publication pour la soutenir" et "financé le terrorisme", selon SPA, faisant visiblement référence à Al-Qaïda.

Parmi les autres charges, le groupe a également été condamné pour "possession d'armes et munitions (...) en vue de menacer la sécurité" du pays.

Les 17 condamnés, ayant écopé de peines de 9 à 33 ans de prison, faisaient partie d'un groupe de 67 personnes accusées de faits similaires.

La nationalité des accusés et les pays dans lesquels ils sont partis combattre n'ont pas été précisés par SPA.

Les tribunaux spécialisés dans les affaires de terrorisme ont commencé en 2011 à juger des dizaines de Saoudiens et d'étrangers accusés d'appartenance à Al-Qaïda ou impliqués dans la vague d'attentats menés par le réseau islamiste dans le royaume entre 2003 et 2006.

Le roi Abdallah d'Arabie saoudite avait publié en mars un décret prévoyant jusqu'à 20 ans de prison pour participation à des combats à l'étranger et appartenance à des "groupes terroristes", alors que des centaines de jeunes Saoudiens sont partis se battre en Syrie aux côtés des Jihadistes contre le régime de Bachar al-Assad.

bur/lyn/faa/hj