NOUVELLES
24/08/2014 10:29 EDT | Actualisé 24/08/2014 10:30 EDT

Le chef de Boko Haram proclame un «califat islamique» dans une ville du Nigeria

ASSOCIATED PRESS
FILE - This file image made available Wednesday, Jan. 10, 2012, taken from video posted by Boko Haram sympathizers, shows the leader of the radical Islamist sect Imam Abubakar Shekau. Boko Haram has claimed responsibility for the April 15, 2014, mass abduction of nearly 300 teenage schoolgirls in northeast Nigeria. Even before the kidnapping, the U.S. government was offering up to a $7 million reward for information leading to the arrest of Shekau, whom the U.S. has labeled a specially designated global terrorist. (AP Photo/File)

Le chef du groupe islamique armé Boko Haram, Abubakar Shekau, a déclaré un "califat islamique" à Gwoza, une ville du nord-est du Nigeria, dans une vidéo obtenue dimanche par l'AFP.

"Merci à Allah qui a donné à nos frères la victoire à Gwoza", qui désormais fait "partie du califat islamique", déclare Shekau dans une vidéo de 52 minutes.

"Nous n'allons pas quitter la ville. Nous sommes venus pour rester", affirme Shekau, qualifié de "terroriste à l'échelle mondiale" par les Etats-Unis qui ont mis à prix sa tête pour 7 millions de dollars.

Selon l'agence humanitaire des Nations unies (Ocha), Boko Haram s'est emparé en août de Gwoza, dans l'Etat de Borno.

Depuis avril, Boko Haram s'est emparé de nombreuses localités et contrôle des zones entières du nord-est du pays d'où l'armée a disparu, selon les témoignages d'habitants, de responsables de la sécurité et d'experts