Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Ukraine: une famille décimée dans un bombardement dans l'est de Donetsk

Au moins trois civils, un père, une mère et leur fille selon leurs voisins, ont été tués dans un bombardement dans l'est de Donetsk, fief des séparatistes prorusses dans l'Est de l'Ukraine, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Dans cette ville qui comptait un million d'habitants avant le conflit, le bruit des bombardements n'a cessé de se faire entendre toute la journée. Vers 16H00, ils furent particulièrement violents et une fumée noire épaisse s'est élevée au-dessus du quartier de Kalininski, dans l'est de la ville.

Une série d'obus d'artillerie venait de s'abattre sur un ensemble résidentiel composé de plusieurs immeubles. Au pied d'une cage d'escalier, gisaient les corps d'un homme et d'une femme, ont constaté des journalistes de l'AFP. Un peu plus loin, près d'un arbre, celui d'une enfant, couchée sur le dos, le visage recouvert d'un linge.

Selon les témoignages d'habitants, il s'agit d'un père, d'une mère et de leur fille âgée d'un peu plus de dix ans. La soeur cadette, blessée à la tête, a été transportée à l'hôpital sans que son état ne soit connu, selon ces voisins.

En cette chaude journée d'été, la famille était dans l'espace vert arboré au milieu des immeubles quand les bombardements ont débuté, ont raconté les riverains. Ils ont alors tenté d'aller s'abriter vers leur immeuble quand ils ont été fauchés par un obus.

Prostré devant le corps de l'enfant, en état de choc, son grand-père, le visage couvert de suie, répète que la famille est restée à cause de lui dans cet appartement, malgré la guerre, parce que son état lui interdisait de quitter Donetsk. Un peu plus loin, une femme, la grand-mère selon les voisins, hurle dans les bras d'un jeune homme, le visage ensanglanté.

Le quartier touché est situé à quelques centaines de mètres d'un cantonnement du bataillon de volontaires russes et ukrainiens Vostok, qui aurait pu être la cible visée par l'armée ukrainienne, selon des habitants.

A l'aube, deux hommes, également des civils, avaient été tués par un bombardement à la bordure nord du centre de Donetsk. Là encore, il était survenu près d'un bâtiment occupé par les rebelles séparatistes.

ng/pop/ml

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.