Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

LE MONDE EN BREF DU 24 AOUT

Voici le Monde en bref du dimanche 24 août 2014 à 03H00 GMT:

BAGDAD - En pleine offensive de l'Etat islamique, que les forces kurdes et irakiennes tentent avec difficulté de déloger des régions conquises depuis le 9 juin, de nouveaux attentats ont ensanglanté l'Irak samedi, faisant au moins 34 morts et plus de 150 blessés.

Le Premier ministre Haïdar al-Abadi a appelé ses concitoyens "à resserrer les rangs pour empêcher les ennemis de l'Irak de provoquer des troubles".

WASHINGTON - Les Etats-Unis, qui aident les Irakiens dans leur lutte contre les jihadistes de l'EI en leur fournissant armes, conseillers et un soutien aérien, ont dit examiner différentes options pour répondre à la décapitation par ces extrémistes sunnites du journaliste américain James Foley qu'ils ont qualifiée d'"attaque terroriste".

GAZA - L'armée israélienne a soumis la bande de Gaza à un pilonnage intensif de 60 frappes samedi, tuant dix Palestiniens dont trois enfants et quatre femmes.

LE CAIRE - L'Egypte, médiateur historique, a appelé Israéliens et Palestiniens à accepter un cessez-le-feu et à reprendre les négociations qu'ils ont rompues mardi.

KIEV - Angela Merkel a défendu samedi l'intégrité territoriale de l'Ukraine et a dit "ne pas exclure de réfléchir à de nouvelles sanctions" contre la Russie en cas de poursuite de l'escalade, au cours d'une visite hautement symbolique à Kiev.

D'intenses bombardements avaient plus tôt dans la journée ébranlé le centre de Donetsk, place forte des séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine, tuant trois civils.

TRIPOLI - Les islamistes libyens ont accusé samedi les Emirats arabes unis et l'Egypte d'être responsables des raids dirigés contre leurs forces engagées dans la bataille pour le contrôle de l'aéroport de Tripoli qu'ils affirment avoir réussi à enlever à des miliciens nationalistes.

L'Assemblée libyenne sortante, le Conseil général national (CGN), dominé par les islamistes, a annoncé dans la soirée son intention de reprendre ses activités en dépit de l'existence du Parlement qui l'a remplacé.

MONROVIA (Liberia) - L'ONU et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont promis samedi des moyens "sans précédent" au Liberia pour faire face à la propagation foudroyante du virus Ebola, qui menace les acquis de dix ans de paix dans le pays et en occulte l'anniversaire.

ABIDJAN - La Côte d'Ivoire, où aucun cas de fièvre Ebola n'a été détecté, a annoncé la fermeture officielle de ses frontières terrestres avec la Guinée et le Liberia, une mesure qui était déjà effective depuis quelques semaines.

BANGUI - A peine nommé, le nouveau gouvernement de transition centrafricain a déjà été contesté samedi, en particulier par l'ex-rébellion Séléka qui affirme ne pas y avoir de représentants mandatés.

OUAGADOUGOU - Des dizaines de milliers de personnes ont marché samedi matin à Ouagadougou, renforçant l'opposition burkinabè dans son combat contre un éventuel référendum constitutionnel, qui permettrait à Blaise Compaoré de participer à l'élection présidentielle de 2015.

PARIS - Deux satellites Galileo envoyés vendredi par une fusée Soyouz depuis la Guyane française n'ont pas atteint l'orbite prévue, selon Arianespace, faisant planer la menace d'un retard de mise en service du système de navigation européen censé concurrencer le GPS américain.

bap/glr

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.