Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Indonésie: les secours mettent fin aux recherches de deux naufragés espagnols

Les autorités indonésiennes ont mis fin à leurs recherches pour retrouver deux Espagnols portés disparus depuis leur naufrage la semaine dernière dans l'est de l'Indonésie.

L'embarcation, avec à son bord 25 personnes, dont 20 touristes étrangers, était parti de Lombok pour rejoindre Komodo, deux petites îles de la Sonde, non loin de Bali. Il avait heurté un récif en cours de voyage avant d'être pris dans une tempête et de couler le 16 août.

Dix-huit touristes ont survécu, ainsi que quatre membre d'équipage indonésiens.

Une équipe de trois embarcations de sauvetage et trois bateaux de pêche a sillonné plusieurs îles de la zone, en vain.

"Nous n'avons repéré aucune trace de ces hommes. Il y a beaucoup de pêcheurs dans cette zone qui les cherchent, et ils continueront à le faire, bien que nous ayons officiellement terminé nos recherches" a indiqué à l'AFP le responsable des opérations, Budiawan, qui n'a qu'un seul patronyme comme nombre d'Indonésiens.

Les autorités indonésiennes n'ont pas été en mesure de confirmer les noms complets des deux Espagnols. Mais le ministère espagnol des Affaires étrangères a rendu publique l'identité de l'un d'entre eux, un avocat de 43 ans de Séville, Victor Garcia Montes, selon la presse espagnole.

Les deux hommes étaient partis avec dix autres à la nage vers l'île volcanique de Sangeang, à environ cinq kilomètres. Les dix hommes ont réussi à atteindre l'île où ils ont bu leur urine et ont mangé des feuilles jusqu'à ce qu'ils soient secourus le lendemain.

Parmi eux figuraient des ressortissants de Nouvelle-Zélande, Grande-Bretagne, d'Espagne, des Pays-Bas, d'Allemagne, de France et d'Italie.

Un autre groupe de 13 personnes a embarqué sur un canot de sauvetage, et a survécu.

Les accidents de bateaux sont fréquents en Indonésie, le plus grand archipel du monde avec 17.000 îles et îlots, en raison de piètres mesures de sécurité et d'embarcations souvent surchargées. Cependant, les naufrages avec des touristes étrangers sont rares dans ce pays d'Asie du Sud-Est dont les plages de rêve attirent chaque année des millions d'étrangers.

ad/jta/abk/jh

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.