Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

GB/jihadistes : une marque de lingerie s'excuse du nom choisi pour sa nouvelle collection

La chaîne britannique de magasins de vente de lingerie érotique Ann Summers a présenté ses excuses samedi après le lancement d'une collection baptisée Isis, analogue au sigle en anglais du groupe de jihadistes de l'Etat islamique, et a nié les soutenir en Irak et en Syrie.

La ligne "Isis" comprend notamment des soutiens-gorge en dentelle noir et blanc, des strings, et des porte-jarretelles. Ils sont mis en vente dans la centaine de magasins Ann Summers à travers le Royaume-Uni et sur le site internet de la marque.

Isis fait allusion "à la déesse égyptienne (de la fertilité) et non pas au groupe islamiste ISIS (EIIL en français)", baptisé depuis Etat islamique (EI), a déclaré à l'AFP une porte-parole d'Ann Summers.

"Le nom de la collection a été choisi bien avant que les différents modèles ne soient exposés dans les vitrines de nos magasins", a-t-elle expliqué.

"Nous reconnaissons que le moment du lancement est mal choisi mais en aucun cas nous ne soutenons ou nous ne tolérons des actes de terrorisme ou de violence", a-t-elle ajouté.

Ann Summers a également présenté ses excuses tout en précisant qu'il n'était pas prévu de retirer la collection de la vente.

Depuis le 8 août, l'armée américaine mène des frappes aériennes contre des positions de l'EI en Irak.

Elle a notamment visé lundi des positions des insurgés aux environs du barrage stratégique de Mossoul, la deuxième plus grande ville d'Irak, repris la veille à l'EI par les forces kurdes et irakiennes.

L'Irak est plongé dans le chaos depuis le 9 juin, début d'une offensive d'insurgés sunnites menés par l'EI au nord de Bagdad.

Elle s'est ensuite étendue début août dans le nord de l'Irak, contraignant quelque 200.000 personnes à fuir, dont une majorité de Yazidis, une communauté kurdophone non musulmane, et de chrétiens.

kah-sds/sym

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.