Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Bagdad "soutient" le projet d'une conférence internationale sur la sécurité en Irak (Paris)

Bagdad "soutient" la proposition de François Hollande d'une "conférence internationale" sur la sécurité en Irak, a annoncé samedi la présidence française, après un entretien du président irakien Fouad Massoum avec M. Hollande.

M. Hollande "a confirmé sa proposition d'organiser, dans les meilleurs délais, une conférence internationale sur ce sujet majeur. Le Président de la République d'Irak l'en a remercié et lui a exprimé son soutien", indique l'Élysée dans un communiqué, précisant que la France et l'Irak "y travailleront ensemble en associant tous les acteurs".

Le chef de l'État français avait indiqué mercredi dans un entretien au quotidien Le Monde qu'il proposerait "prochainement" une conférence sur la sécurité en Irak et la lutte contre l'État islamique (EI).

Lors de leur entretien, M. Massoum et Hollande ont "évoqué l'impérieuse nécessité d'une coordination efficace des efforts internationaux engagés pour rétablir la sécurité en Irak et lutter contre l'État islamique", selon le communiqué de la présidence française.

Après une offensive fulgurante, l'EI, accusé de nombreuses atrocités, a proclamé fin juin un "califat" sur les territoires qu'il contrôle, du nord de la Syrie à l'est de l'Irak. Les États-Unis ont commencé à bombarder le 8 août les positions des jihadistes en Irak.

Au moins 20 personnes ont été tuées et 65 blessées samedi dans l'explosion quasi-simultanée de trois voitures piégées dans la ville de Kirkouk, dans le nord de l'Irak, selon la police et un médecin.

kp-ha/blb/ai

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.