NOUVELLES
21/08/2014 08:59 EDT | Actualisé 22/08/2014 07:45 EDT

Lac-Mégantic: l'avocat de Tom Harding fournit les enregistrements des appels entre son client et le répartiteur de la MMA

Transportation Safety Board

Radio-Canada a obtenu les enregistrements des appels entre le conducteur de train de la MMA, Tom Harding, et le répartiteur de la MMA à Farnham (appelé ici RJ), la nuit des événements de Lac-Mégantic.

« Hey RJ, c'est Tom. C'est une urgence. Mégantic est en feu. Est-ce qu'on a des citernes? », demande Tom Harding, dont l'avocat a fourni les enregistrements. « Tout est en feu, de l'église au Metro et de la rivière jusqu'à la voie ferrée », ajoute-t-il la voix pleine d'effroi, alors que les deux employés ne savent pas encore que le train stationné à Nantes a fini sa route au centre-ville de Mégantic.

IIl faudra deux heures à la MMA pour réaliser que c'est son propre train qui a causé l'incendie. M. Harding l'apprendra encore plus tard.

« Est-ce que....est-ce que c'est le train qui a dérivé? », demande le répartiteur de la MMA à M. Harding.

« Non, j'ai des policiers près de moi ici parce qu'ils savent que je travaille pour le chemin de fer. On a un train chargé là-bas à Nantes, c'est bon », répond le conducteur.

La gare de triage de la MMA à Lac-Mégantic est détruite, dit M. Harding, qui depuis Nantes voit les flammes provenant de Lac-Mégantic. « Des flammes, RJ, 200 pieds de haut. C'est incroyable, tu ne peux pas croire ce qui se passe ici », affirme M. Harding, qui a été réveillé pour être évacué l'hôtel de Nantes où il se reposait.

« Ok, ça doit être le pipeline de gaz naturel d'abord », ajoute-t-il.

Des extraits de la conversation de Tom Harding et de son répartiteur (en anglais)

Tom Harding se demande ce qu'il va advenir des installations de sa compagnie. « OK. Qu'est-ce qu'on va faire : reconstruire le rail? », dit-il à son répartiteur.

« C'est pire que ça mon ami », dit son collègue. « C'est ton train qui a descendu ».

M. Harding, qui semble terrifié, demande alors au répartiteur de lui confirmer l'information à plusieurs reprises. « Ah tabarnak de tarbanak! Il était sécurisé, RJ, quand je suis parti », laisse alors M. Harding, assurant avoir mis en place un nombre suffisant de freins afin que le convoi ne dérive pas.

La version longue des conversations de Tom Harding et du répartiteur de la MMA, la nuit de l'accident de Lac-Mégantic (en anglais).

À VOIR AUSSI :

Galerie photo Explosion à Lac-Mégantic: photos de la Sûreté du Québec Voyez les images


Galerie photo Vues aériennes de Lac-Mégantic (mai 2014) Voyez les images


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?